POLITIQUE
A la Une

Mansour Faye tient à sa tête

Mansour Faye entend rester et sévir

L’accident qui avait fait plus de 40 morts à Sikilo dans la région de Kaffrine avait poussé les autorités étatiques à stipuler 22 mesures pour juguler les carnages sur nos routes. Cette catastrophe fut également l’occasion pour d’aucuns, dont Alassane Ndoye responsable syndical dans le secteur des transports, de réclamer la démission du ministre de tutelle. Lui et  ses camarades ont même entamé un bras de fer contre l’Etat au sujet des 22 mesures arrêtées lors d’un conseil interministériel au lendemain du drame de Sikilo.

Cependant, un malheur ne venant « jamais seul », la route a encore tué, presque, une semaine après les « 22 mesures » plus de deux dizaines de voyageurs du côté de la région de Louga. Ce qui a fait davantage réclamer le départ de Mansour Faye. Mais l’indexé beau-frère du Président Macky Sall entend bien rester sur son fauteuil. Car, ce ministre, depuis l’an 2014, et non moins maire de Saint-Louis, depuis la même année, est catégorique, avec un brin railleur, face à ceux qui réclament son départ : « Je demande à ces citoyens ou activistes d’avoir plus d’endurance, qu’ils prennent leur mal en patience. Car je suis dans le temps de l’action et je me concentre dans les missions que le président de la République a bien voulu me confier et je ferais de mon mieux pour m’acquitter de cette tâche afin d’apporter des solutions aux préoccupations des Sénégalais. Je fais focus sur l’essentiel et ceux qui parlent, ils n’ont qu’à parler », a-t-il laissé entendre hier face à la presse.

C’est donc on ne peut plus clair : avec Mansour « parler » ne suffira pas pour le faire partir. Pis ou mieux, se dressant contre Alassane Ndoye et consorts qui entendent paralyser le système du transport, le frangin de la Première dame a annoncé, sur un ton ferme, que «  toutes les dispositions seront prises pour assurer le déplacement en toute sécurité des personnes. ». En clair, « les forces de défense et de sécurité prendront toutes les mesures idoines pour que toute personne qui tentera de barrer la route soit freinée et remise à la justice ».

Ainsi donc le ministre Mansour Faye entend rester et faire arrêter ceux qui tenteront d’entraver la circulation des personnes et de leurs biens.
En somme, malgré les drames routiers qui ont fait réclamer sa démission et susciter un mouvement d’humeur, le Ministre Mansour Faye entend rester et, même, sévir. Ce qui pourrait augmenter la tension ambiante, déjà dans l’air.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page