POLITIQUE
A la Une

Macky Sall au M5 du Mali : “Nous ne sommes pas des dictateurs” !

Les cinq chefs d’Etat d’Afrique de l’ouest réunis jeudi à dans la capitale malienne pour essayer d’ébaucher des solutions de sortie de crise n’ont finalement pas convaincu le M5. Le président Issoufou et ses pairs restent néanmoins “optimistes” en attendant un sommet extraordinaire de la CEDEAO qu’ils comptent tenir le lundi 27 juillet prochain par visioconférence.

On pourrait l’assimiler à une visite de prise de contact”. Les cinq chefs d’Etats en déplacement ce jeudi 22 juillet à Bamako, pour tenter de démêler l’écheveau n’ont encore rien acté de concret. Après plusieurs heures de présence en terre africaine du Mali, les présidents Issoufou, Macky Sall, Alassane Ouattara, Kufo-Addo et Buhari, se sont entretenu avec leur homologue Ibrahima Boubacar Keïta d’abord avant de rencontrer l’imam Mahmoud Dicko, figure emblématique de la résistance, entouré de leaders de l’opposition malienne et de membres du mouvement M5.

Prenant la parole devant les contestataires, le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, cité par nos confrères de IGFM, s’est voulu on ne peut plus tranchant dans son discours. “Nous ne sommes pas venus ici pour imposer quoi que ce soit, nous ne sommes pas des dictateurs”, aurait d’abord notifié le président Macky Sall à ses interlocuteurs. Mais, s’empresse-t-il d’ajouter, “on n’est pas venu négocier la démission de IBK. On ne peut pas négocier sa démission”.

Pour sa part, le président nigérien, Mahammad Issoufou, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO, a tenté de rassurer le groupe du M5. La proposition retenue est d’exposer les revendications des contestataires lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO, prévu la semaine prochaine.

Macky Sall qui semble s’inscrire dans une logique de “diplomatie de bon voisinage”, n’a que très rarement évoqué la crise malienne en public. Mais, il va sans dire que le chef de l’Etat sénégalais suit de très près cette crise qui secoue vivement son voisin d’en face.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer