POLITIQUE
A la Une

LOUGA : Le domicile de Moustapha Diop saccagé, Mamour Diallo sauvé in extremis

Les manifestants ont réussi un large maillage du territoire ce vendredi également. A Dakar et dans d’autres villes du pays, le décor est le même. A Louga notamment, zone calme par excellence, des jeunes sont également sortis dans les rues après la prière du vendredi pour manifester et brûler des pneus. Malgré la présence des militaires du 22e bataillon de reconnaissance et d’appui (BRA) de Saint Louis, appelés en renfort, les manifestants ont pu dérouler leur programme.

Mieux, après la place Yacine Boubou, ils se sont dirigés au domicile Mamour Diallo qu’ils ont encerclé. Heureusement, ils ont été dissuadé par la présence du nommé Zale Kona, un célèbre maître des arts martiaux, très respecté dans la localité du fait de son parcours et de ses relations avec les populations.

En début février, Mamour Diallo avait également vu l’un de ses domiciles incendié. Le leader du mouvement politique « Dolly Macky » avait déjà fait l’objet d’une plainte de la part du député Ousmane Sonko pour une affaire de détournement présumé de deniers publics à hauteur de 94 milliards de francs CFA. L’affaire avait soulevé un tolet avant d’être classée sans suite par le procureur.

Ce vendredi, Mamour Diallo a été plus chanceux que le maire de Louga, Moustapha Diop dont le domicile sis à Keur Serigne Louga a été saccagé par les manifestants. De la même manière, la devanture du tribunal de grande instance de Louga a été touchée. Les manifestants ont brûlé des pneus un peu partout dans la ville, obligeant les forces de sécurité à intervenir pour tenter de ramener le calme. Un peu plus tard, un groupe de jeunes s’est attaqué à coups de jets de pierre au tribunal de grande instance de Louga. Ils ont réussi à briser la baie vitrée du bâtiment avant de détruire le poste de garde.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page