POLITIQUE
A la Une

Les cas Cheikh Bara Dolly Mbacké et Mayoro Faye

Dans le département de Mbacké, l’ancien président du Groupe parlementaire libéral en a sans doute surpris plus d’un. Cheikh Bara Dolly qui « ne jurait » que par son bienfaiteur Me Abdoulaye Wade a opéré un revirement à plus de 180 degrés après sa non investiture sur les listes électorales en vue des élections législatives du dimanche 31 juillet prochain. Dans le département de Saint, l’ancien porte parole du patri démocratique sénégalais, Mayoro Faye, a fait la même chose que Cheikh Bara Dolly pour des motivations et des raisons quasi similaires. Ces deux anciens libéraux qui rejoignent sans doute tardivement le camp de la majorité présidentielle mettent ainsi leur légitimité en jeu.

A l’image du maire de la Médina, Bamba Fall, le député Cheikh Bara Dolly Mbacké, ancien président du groupe parlementaire libéral, même s’il n’a pas rejoint la prairie marron beige, a demandé à voter pour Benno Bokk Yakaar le 31 juillet prochain. Une décision qui intervient au lendemain de sa démission du Pds qui l’a frustré pour l’avoir zappé de la liste de Wallu dans le département de Mbacké. Seulement, cette consigne risque de tomber dans l’oreille d’un sourd si l’on sait que la ville sainte de Touba a toujours été le bastion du Pds et des libéraux. Tout comme Cheikh Bara Dolly Mbacké, Mayoro Faye, désormais ancien chargé de la communication du Pds a quitté son ancien parti pour Benno Bokk Yakaar et Mansour Faye dont il apporte le soutien pour ces joutes électorales. A Saint Louis où il milite, Yewwi Askan Wi est cependant loin de jouer les seconds rôles. Et la décision de l’ancien ministre de l’enseignement supérieur, le professeur Mary Teuw Niane, de soutenir la liste départementale de Yewwi Askan Wi, représenté par Abba Mbaye, n’est pas pour  faciliter la tâche aux partisans du président Macky Sall dans la vieille ville.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page