POLITIQUE
A la Une

Le collectif ‘’Jamm a Gen 3ème mandat » reçu par Serigne Mountakha

(APS) – Le collectif ‘’Jamm a Gen 3ème mandat » (La paix vaut mieux que le 3ème mandat) a été reçu, jeudi, à Touba par le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, dans le cadre d’une série de visites auprès des guides religieux du pays, a constaté l’APS.

‘’Dans le cadre de nos activités, nous avons décidé de saisir tous les Sénégalais. Et au premier chef, les chefs religieux parce que nous avons besoin de leurs prières’’, a dit le coordonnateur du Collectif ‘’Jamm a Gen 3ème mandat », Mouhamadou Mbodj.

Il s’entretenait avec des journalistes au sortir d’une audience accordée à la délégation du Collectif par le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Etaient présents à Touba Alioune Tine (Afrika Jom Center), Aliou Sané (Y’en a marre), Denis Ndour (LSDH) et d’autres personnalités de la société civile.

‘’Les chefs religieux, a-t-il poursuivi, sont également des médiateurs sociaux, des leaders qui sont écoutés par les populations sénégalaises’’.

‘’Donc,  à partir de ce constat,  nous sommes obligés d’aller les voir pour recueillir leurs prières », a-t-il souligné.

Il s’agit aussi de ‘’leur parler » de la mission du Collectif qui ‘’est de créer les conditions pour préserver la paix, préserver l’exception sénégalaise dans le sens où une nouvelle candidature de l’actuel président de la République serait une violation de la constitution’’.

‘’Et en tant que gardien de la constitution, il a le devoir de préserver la stabilité en déclarant qu’il n’est pas candidat à un 3ème mandat’’, a-t-il ajouté.

Selon lui, ‘’la déclaration d’une troisième candidature de Macky Sall risque de plonger le pire dans ce pays ».

‘’’Donc, a-t-il prévenu, nous voulons éviter des morts, des dégâts, des blessés comme ça été le cas en 2012’’.

Il a préconisé que ‘’tout le monde se mobilise pour dire la vérité qui n’est autre que l’actuel président de la République n’a plus droit à un autre mandat consécutif ».

Selon lui, ‘’il est important que la Constitution du Sénégal soit respectée, il est important que la parole donnée et le serment soient respectés ».

‘’Il est important que les valeurs soient préservées. C’est à ce titre que nous sommes dans cette mission de parler à tout le monde’’, a-t-il encore précisé.

Mbodj a annoncé qu’après Touba, où le collectif a entamé sa tournée auprès des guides religieux, la délégation se rendra dans toutes les autres familles religieuses du Sénégal.

Le coordonnateur a précisé que la délégation du Collectif est composée de toutes les franges de la société sénégalaise.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page