POLITIQUE
A la Une

Khalifa Sall au Palais : « Cette pandémie interpelle sur les politiques menées et qui n’avaient pas donné toute la priorité à l’homme »

« Dans ce monde qui est éprouvé, le Sénégal n’est pas épargné. Il s’est agi pour nous de venir écouter le président de la République et échanger sur cette pandémie qui est une vraie menace », a d’abord dit l’ancien maire de Dakar qui n’a pas manqué d’avoir une pensée envers les milliers de personnes privées de libertés. « Je voudrais à ce niveau dire toute ma compassion à ceux qui ont été contaminés et dire aussi notre soutien à ceux qui sont dans les liens de la détention comme dans les prisons », a ajouté Khalifa Sall qui rappelle que ceux qui sont dans les prisons n’ont pas toutes les marges de mobilités.
Pour Khalifa Sall, quand il s’agit du pays, « nous dépassons un certain nombre de contingences puisque cette maladie nous invite à être plus efficace dans notre lutte ». A ce titre, il invite à « plus d’unité, plus de solidarité, plus de responsabilité » dans les comportements, les actes de tous les jours.

Tirant les leçons de la pandémie du coronavirus, Khalifa Sall estime que « ces bouleversements issus de cette pandémie interpellent toute la communauté internationale sur les politiques menées depuis lors et qui n’avaient pas donné toute la priorité à l’homme ». « Aujourd’hui, ajoute-t-il, c’est l’individu qui est touché et c’est toute la machine économique et financière qui est presque à terre ». En conséquence, poursuit encore l’ancien maire de Dakar, « l’une des leçons de cette pandémie c’est que nous serons obligés d’aller vers une remise en cause de nos modèles de développement ». Revenant sur le cas du Sénégal, le patron de la coalition « Taxawu Sénégal » insiste sur la nécessaire solidarité.Car, « c’est tous ensemble que nous pourrons venir à bout du coronavirus », ajoute encore Khalifa Sall qui reconnaît que les mesures prises par le chef de l’Etat, « rassurent et incitent à l’unité ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page