POLITIQUE
A la Une

“Idy ne fera jamais de compromis sur le dos des sénégalais”, Déthié Fall

Les observateurs qui attendaient une réaction d’envergure du parti Rewmi après la sortie de Cheikh Yérim Seck qui faisait état d’une certaine convergence entre Idrissa Seck et Macky Sall ont été servi hier. Invité du magazine “Soir d’infos” sur la TFM, le vice-président du parti Rewmi s’est voulu on ne plus catégorique en infirmant les propos de Cheikh Yérim Seck. Pour Déthié Fall, Idrissa Seck qui a préféré “se retirer, loin des privilèges que lui aurait accordés son compagnonnage avec Macky Sall, pour être aux côtés des populations ne peut pas faire ce choix, pour revenir avec des deals à travers une voie impossible, qui ne peut donner à personne le pouvoir”.

“Ensuite, poursuit-il, à l’issue de la présidentielle du 24 février, tous les sénégalais étaient convaincus qu’il était au second tour. Les gens l’attendaient dans la rue, mais il a préféré la paix au pouvoir. C’est vous dire qu’il n’est pas obnubilé par le pouvoir et il ne fera jamais de compromis sur le dos des sénégalais encore moins de deal avec qui que ce soit pour une dévolution antidémocratique du pouvoir”.

Interpellé sur le “mutisme” de son leader, le député Déthié Fall l’appréhende d’une autre manière. Selon lui, Idrissa Seck qui est à Dakar, et en très bonne santé, a été “le premier, lors de la campagne électorale pour la présidentielle, à évoquer une hausse des prix de façon générale et ceux des denrées de première nécessité en particulier”. Donc, tranche Déthié Fall, “un homme politique de cette trempe, il faut lui accepter sa connaissance des temps politiques. Il ne s’agit pas de parler pour se faire entendre, mais il s’agit à chaque fois que c’est nécessaire, de parler pour que les choses puissent évoluer”. Au-delà, le N° 2 du parti Rewmi, précise qu’un parti est “une organisation portée par plusieurs responsables”. A ce titre, dit-il, “il (Idrissa Seck) a fait confiance à d’autres qui sont dans le parti et, à chaque fois que de besoin, il peut choisir quelqu’un pour parler du pays. Mais lui, il reste suffisamment concentré, suffisamment préoccupé par ces difficultés que vivent nos compatriotes liées au manque de vision du chef de l’Etat”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer