POLITIQUE
A la Une

HAUSSE DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ : Les conseils de l’URD à Macky

L’Union pour le renouveau démocratique (Urd) qui rasait les murs après le décès de son emblématique fondateur (L’Urd s’enfonce et oublie son fondateur feu Djibo Leyti Kâ), Djibo Leyti Ka, sort du (enfin) du bois.

A travers un communiqué rendu public ce week-end, la direction exécutive de cette formation, membre de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), se prononçant sur l’actualité nationale, sont revenus sur la préoccupante question de la hausse de l’électricité et ses conséquences. A ce propos, l’URD a invité le gouvernement de Macky Sall à “mieux communiquer” sur la hausse du prix de l’électricité. Dans le document rendu public ce dimanche, Diégane Sène et ses camarades en appelle à une “gestion prudente” de la question des factures d’électricité. La même source, invite le gouvernement à adopter la même posture quand à la hausse des prix des denrées alimentaires”. Selon l’URD, si les autorités sont invitées à une meilleure communication sur le sujet précité, c’est que “la solution au problème de l’électricité” tout comme “la qualité du service” ont un coût que peuvent certainement “bien comprendre les Sénégalais si on leur explique”.

Dans une autre veine, l’URD, sous la direction du professeur Diégane Sène, par ailleurs président du Conseil de surveillance de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) a également évoqué les perturbations notées dans le secteur éducatif. A ce propos, les héritiers de feu Djibo Leyti Ka appellent le gouvernement à “ne plus signer des accords” avec les syndicats d’enseignants quand il n’est pas sûr de leur application. Cette invite découle du fait que selon eux, “toutes les plates-formes (syndicales) ont une base et presque une seule : le respect des accords conclus avec les enseignants en 2014 et 2017”.

Cependant, Diégane Sène et ses camarades qui déplorent “que le respect d’une signature puisse être à l’origine de grèves répétitives pendant des années” dit lancer un appel aux syndicats d’enseignants à faire preuve de “compréhension de nos problèmes budgétaires et de l’accumulation sur le bureau gouvernemental des urgences nationales”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer