POLITIQUE
A la Une

GUY MARIUS SAGNA : La force de FRAPP

Nos confrères du journal L’OBS ont, dans leur parution de ce vendredi 6 décembre, consacré un long dossier avec des portraits des activistes du FRAPP, arrêtés vendredi dernier devant le Palais, alors qu’ils participaient à une manifestation non autorisée. Parmi eux, bien évidemment, Guy Marius Sagna, qui compte 32 arrestations à son actif.

Moins de deux semaines avant son énième arrestation, l’activiste en chef, récemment promu à la tête de la plateforme ‘’Aar Li Nu Bokk’’ criait son indignation dans le talk-show de la Tfm et s’insurgeait contre le « mensonge » de la hausse de l’électricité décidé par les autorités. Le vendredi 29 novembre dernier, Guy Marius Sagna qui a réussi à se jouer de la vigilance des forces de l’ordre a finalement été « neutralisé » devant les grilles du Palais présidentiel. Malgré son arrestation, Guy venait sans doute de marquer l’un de ses plus grands coups eu égard au symbolique que représente ce haut lieu de la République, de l’Etat.
« La force de Frapp » (front pour une révolution anti-impérialiste/France dégage), telle que définie par nos confrères est décrite comme « le parfait cliché » du révolutionnaire. Seul contraste, le garçon est d’un calme olympien, quel que soit par ailleurs la situation qu’il a en face.
Avec lui, plusieurs combats sont déjà en cours. Contre le FCFA, « pour arracher, civiliser et mobiliser les gens à la souveraineté monétaire » ; contre les APE (accords de partenariats économiques) dont les mesures d’accompagnement sont « le nouveau nom de l’alcool frelaté et de la verroterie contre lesquels les mêmes échangeaient des esclaves contre les ascendants de l’Afrique et du Sénégal indignes »…Qui dit pire ? Mais du calme, tranche le bonhomme : ce n’est ni la xénophobie ni un sentiment anti français, mais juste une « pensée libre, panafricaniste ». Qui s’assume !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer