POLITIQUE
A la Une

GRÉ À GRÉ : Boun Abdallah Dionne cité dans un marché de 114 milliards CFA

L’info barre la Une du quotidien Les Echos. Selon notre confrère, l’ancien Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a également pris dans des irrégularités. Il s’agirait d’un marché de gré à gré portant sur la rondelette somme de cent quatorze (114) milliards de francs CFA. Pour arriver à ses fins, l’actuel ministre d’État secrétaire général de la présidence de la République du Sénégal a littéralement “tordu le bras” à l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) et imposé des ententes directes à hauteurs de 78 milliards de francs CFA. Le tout au bénéfice d’un certain…Cheikh Oumar Hann, ministre de l’enseignement supérieur.

Selon la même source, ces ententes porteraient sur des marchés de construction d’infrastructures sociales à l’université Amadou Makhtar Mbow de Diamniadio pour un montant de 31 milliards et dans les universités régionales (Ziguinchor, Kaolack, Fatick, Kaffrine et Bambey) à 47 milliards.
Toujours selon le journal “Les Echos” le président de la République, Macky Sall, aurait lui-même intervenu pour “rallonger” de deux milliards de francs CFA, le budget initialement prévu pour l’université de Diamniadio.

Dans une autre veine, l’ancien chef du gouvernement aurait également imposé à l’ARMP un marché de 36 milliards de francs CFA de la SENELEC, relatif à l’approvisionnement en poteaux en béton et à la réalisation de travaux de remplacement des poteaux en bois dans le cadre du service universel à l’électricité.

Il y a une semaine, des rapports de l’inspection générale d’Etat (IGE) remis au président de la République avaient épinglés de nombreuses autorités administratives dont d’actuels membres du gouvernement qui selon, les vérificateurs sont en porte à faux avec les règles de bonne gouvernance.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer