POLITIQUE
A la Une

Entre Amath Dansokho et Serigne Cheikh “Al Makhtoum”

Quelques heures après le décès d’Amath Dansokho et son inhumation aux cimetières de Thiaka Ndiaye, à Saint-Louis, le concert de témoignages continue sur les “nombreuses vies” du défunt secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail (PIT). Un des derniers témoignages en date : Amath Dansokho avec un rendez-vous mensuel avec Serigne Cheikh Tidiane Sy “Al Mahtoum”. En effet, selon nos confrères du journal L’Obs, les deux hommes entretenaient de très bons rapports. Selon nos confrères, un jour, après des soins dans un hôpital parisien, l’ancien maire de Kédougou avait invité des connaissances pour un déjeuner dans un restaurant marocain. Et, au cours des discussions, il évoquait ses relations avec le défunt khalife général des Tidianes. “Serigne Cheikh me recevait le premier mercredi de chaque mois. Il était un homme ponctuel, s’il vous disait 15 heures, à l’heure pile, il est prêt à vous accueillir. Nos discussions étaient très riches. Les Moustarchidines sont très bien organisés, à l’image de Serigne Cheikh et j’ai même un jour, était invité à participer à une de leurs réunions”, révélait feu Amath Dansokho, cité par le journal L’Obs dans sa parution du jour. Ces souvenirs, poursuivent la même sources, remontent à l’époque où l’opposant Abdoulaye Wade combattait le régime du président Abdou Diouf.
Eminente figure de la vie politique sénégalaise depuis plus de 60 ans, Amath Dansokho est décédé le 23 août dernier à Dakar. Il a eu droit à des témoignages unanimes mettant en valeur ses nombreuses qualités de grand panafricain, farouche défenseur des libertés, de la démocratie et infatigable soldat pour le bien être des populations.
Il a reçu les derniers hommages de la nation et une décoration à titre posthume au grande de Commandeur de l’Ordre national du Lion par le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, assurant l’intérim du chef de l’Etat, Macky Sall.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer