POLITIQUE
A la Une

ELECTIONS : Sonko veut réduire la défaite de Macky Sall en une simple formalité

Faire du départ de Macky Sall une « simple formalité ». C’est le défi que propose le leader de PASTEF aux jeunes sénégalais. Pour ce faire, Ousmane Sonko appelle la jeunesse sénégalaise à imposer son choix au à l’occasion des prochaines joutes électorales – les Locales et les Législatives. Pour réussir cette mission, le premier jalon doit être posé dès à présent à travers une inscription massive sur les listes électorales. Le leader de PASTEF qui annonce des « comités » d’accompagnement aux jeunes « dans toutes les communes et dans de nombreux quartiers », les invite à exiger leurs cartes d’électeurs une fois leur inscription matérialisées aux niveaux des commissions.
Ousmane Sonko qui veut faire éviter le « piège » de 2014, invite également la jeunesse à faire respecter le droit de vote qui est une disposition constitutionnelle que le président Macky Sall ne devrait plus jamais bafouer. « Ce n’est pas à Macky Sall de choisir qui doit voter et qui ne doit pas voter alors que lui, ses partisans et sa famille ont la possibilité de faire leur choix », plaide Ousmane Sonko. Mettant en garde contre toute idée de « rétention des cartes d’électeurs », le président de Pastef/Les Patriotes avertit : « il n’y aura pas d’élections tant que les cartes d’électeurs ne seront distribuer ».
Ousmane Sonko s’est prononcé ce mercredi 21 avril en exclusivité sur la chaîne de son parti, Jotna Tv. Cette sortie qui a été faite en langue nationale, sera dupliquée demain, jeudi sur le même canal, en langue officielle.

Les élections locales qui devaient se tenir avant la fin de l’année, ont finalement été reportées une troisième fois. La nouvelle date retenue par la majorité à travers la loi numéro n°05/2021 n’est pas encore exactement connue. Le texte précise simplement que les élections départementales et communales se tiendront “au plus tard le 31 janvier 2022”, année au cours de laquelle les élections des députés devrait également se tenir. D’où la crainte de certains observateurs d’un jumelage entre les deux scrutins.

L’un dans l’autre, le député et président du Pastef invite les jeunes à matérialiser le changement pour lequel ils se sont tant investis. « Vous avez les cartes en main, le changement c’est vous et vous seuls », a rappelé Ousmane Sonko, s’adressant aux jeunes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer