POLITIQUE
A la Une

DPG DU PM AMADOU BA : Réédition personnalisée d’un Grand oral ?

Malgré l’agitation d’une « motion de censure », le 4ème Premier ministre du Président Macky Sall a réussi son grand oral. Amadou Ba a ratissé large et éduit. N’empêche, comme l’a indiqué le président de l’Assemblée nationale à laquelle il faisait face l’heure est à la concrétisation des « nouvelles perspectives », qu’annonce le premier chef du Gouvernement de l’actuel locataire du palais de la République. Car, il y a eu comme du déjà entendu.

Amadou Ba a enfilé hier son costume de Premier ministre « sans bruit » pour faire face aux députés. Mais ce Grand oral n’avait pas été sans crainte, puisque par la voix de son président Birame Soulèye Diop, le groupe parlementaire de Yewwi avait claironné « nous avons décidé de déposer une motion de censure contre votre gouvernement».

N’empêche celui par qui le poste de Premier ministre a été restauré à pu dérouler, malgré même son « accueil » par le presse, qui exige la libération du confrère Pape Alé Niang embastillé à, Sébikoutane.

Annonces phares

Le Plan Sénégal émergent (Pse) a servi de support au chef du Gouvernement depuis septembre dernier. M. Ba a annoncé que le Gouvernement va procéder à sa « réécriture ». D’ailleurs, a-t-il indiqué, « la nouvelle version du Pse sera finalisée au courant du premier semestre de l’année 2023 ».

Programmation, mais également « amélioration de la gestion des finances publiques », a promis M. Ba.

Versant dans les généralités, il a indiqué que l’une des missions de son Gouvernement est de « répondre aux exigences immédiates de nos concitoyens et pour préparer leur avenir ».

Un peu plus explicite le Premier ministre a indiqué leurs chantiers : des « mesures d’allègement du coût de la vie et de soutien à l’emploi et à l’entreprenariat des jeunes, la lutte contre les inondations, la cherté du loyer restent la priorité des priorités ».

Les Sénégalais de l’Extérieur seront aussi impliqués par la mise en place d’un plan dénommé « Retour au pays, comme entrepreneur». Dans cette veine et à l’instar de ces trois prédécesseurs, « fera toutefois part de la politique du gouvernement à garantir une meilleure protection aux concitoyens vivant à l’extérieur ».

Un « son » pas si « original »

Globalement, avec Amadou Bâ ce sera le « combat contre la cherté de la vie, les inondations; combat pour l’emploi, la souveraineté alimentaire, la croissance, en un mot, pour la satisfaction des besoins des populations« .

Et, bouclant la boucle, le nouvel homme de confiance du Président Sall a tenté de raisonner l’opposition, particulièrement parlementaire :

‘’Nous avons besoin de nous écouter devant les joies et les souffrances vécues par les populations’’. L’appel déguisé au « dialogue » sera-t-il entendu ? Ce qui semble l’être quelques promesses et exhortes du Premier ministre Amadou Ba. Pour preuve le lundi, comme hier, 1à septembre 2012, Abdoul Mbaye fraîchement nommé Premier ministre du Sénégal sous le tout nouveau Président Macky Sall avait promis aux Sénégalais à travers leurs députés de l’époque : « Une ère de ruptures qui annonce de nouvelles perspectives, pour hisser le Sénégal au rang des nations émergentes’’.

Alors le Grand oral de Amadou Bâ une réédition personnalisée ? La question se pose après dix ans d’exercice du pouvoir par le Président Sall.

Dr AMD lâche le mot

Pour démontrer le contraire, pour ne pas dire sa bonne foi, le Premier ministre Ba devra aller en super « mode fast-track », comme disait l’autre, dans le sens indiqué par le président de l’Assemblé nationale, clôturant le Grand oral : du « concret » !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page