POLITIQUE
A la Une

DOCUMENT : Les arrêtés du gouverneur de Dakar prolongeant le couvre-feu et interdisant les rassemblements

Comme annoncé par le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Dionne ce lundi soir à la RTS, le gouverneur de la région de Dakar a pris un arrêté prorogeant de manière tacite la mesure du couvre-feu qui accompagne l’Etat d’urgence décrété le 6 janvier dernier par le président de la République Macky Sall.

Dans décision portant “interdiction temporaire de circuler”, le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall explique qu’il s’agit de “limiter la forte progression de la COVID-19 dans la région de Dakar”.

Il dispose en son article premier : “Afin de limiter la forte progression de la COVID-19 dans la région de Dakar, la circulation des personnes et des biens est interdite de 21 heures à 5 heures du matin, du 19 au 26 janvier”. Et, prévient le gouverneur de Dakar, “tout contrevenant aux dispositions du présent arrêté, sera passible des sanctions et peines prévues par les lois et règlements en vigueur”. En, Al Hassan Sall a demandé aux préfets des départements de Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque, au commissaire central de Dakar, chef du service régional de la sécurité publique, au commandant de la Légion ouest de gendarmerie de veiller “chacun en ce qui le concerne”, de “l’exécution” de la mesure.

DOCUMENT : L’arrêté du gouverneur de Dakar interdisants les rassemblements

Concernant les rassemblements, le gouverneur de Dakar explique qu’à partir du 19 et jusqu’au 26 janvier prochain, il est interdit sur toute l’étendue du territoire régional, “les cortèges, défilés, rassemblements et manifestations sur la voie publique”. Dans le même sillage de la lutte contre la propagation du COVID, Maurice Latyre Dione interdits les “réunions publiques, les réunions privées y compris les cérémonies familiales notamment les mariages, baptêmes, réceptions et cérémonies religieuses; les rassemblements dans les lieux recevant du public, tels que les hôtels, les salles de spectacle, les dancings, les bars, les salons de thé, les cafés, les plages, les marchés hebdomadaires et les terrains et salles dédiés à la pratique sportive”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer