POLITIQUEXalass : Billet du jour
A la Une

Des invitées surprises qui pourraient tout noyer !

Des invitées surprises qui pourraient tout noyer !

Depuis la veille du dernier week-end de cette campagne électorale pour les élections du 31 juillet courant finissante, des invitées imprévisibles sont sous nos cieux : les pluies, qui ont causé même des dommages au volet infrastructures du Plan Sénégal émergent (Pse), sur lequel compte le 1er de nous tous Sénégalais pour rester confortablement moulé aux 1ères loges de l’histoire de son pays et du content, en particulier. De même, si les vannes du ciel se sont ouvertes au grand soulagement des paysans qu’angoissaient leurs semis en souffrance, elles ont aussi fait battre campagne aux plus téméraires ou engagés candidats à la députation sous la pluie. Elles ont, encore, perturbé et différé bien des meetings et autres caravanes ou porte-à-porte. Ce qui pourrait être le moindre mal, car, les précipitations arrivent de plus en plus et sans crier gare. Alors, y’aura-t-il accalmie d’ici la date du scrutin et le jour même de sa tenue ? « Monsieur Météo » ne manquera pas probablement de nous édifier. D’ici là, la mise en place du matériel électoral ne va-t-elle pas buter sur des voies devenues impraticables ? Le rythme et l’intensité de ces eaux de pluie donneront-ils assez de temps aux différentes coalitions pour dérouler l’essentiel du reste de leurs randonnées devant les électeurs ? Seront-elles à l’origine d’un faible taux de participation à ces joutes, à côté du peu d’engouement pour le retrait des cartes d’électeurs ? La liste des questions que soulèvent les présentes pluies peut être allongée. Ce qui amène à se demander si en programmant le scrutin des Législatives pour ce 31 juillet, le décideur avait-il pris toute la mesure de son acte ?

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page