POLITIQUE
A la Une

CRISE POLITIQUE AU SÉNÉGAL : Les ambassades des USA et de l’UE appellent au dialogue

Face à la crise politique qui secoue le Sénégal suite à l’arrestation du leader de l’opposition, Ousmane Sonko pour « trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée », les réactions fusent de partout pour appeler au calme. La dernière en date est celle de l’ambassade des Etats Unis à Dakar et de représentants diplomatiques de l’union européenne. Dans une déclaration conjointe, ces autorités diplomatiques appellent rappellent d’abord la « longue histoire d’État de droit, de démocratie participative, de tolérance et de respect des droits humains » qu’elles disent partager avec le Sénégal.

« Nous, en tant qu’amis et partenaires de longue date du Sénégal, observons avec inquiétude les incidents de violence dont nous avons été témoins ces derniers jours dans le pays. Nous déplorons les victimes et exprimons nos condoléances à leurs familles et à leurs proches », écrivent-ils dans cette déclaration conjointe publié sur le compte twitter officiel de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique à Dakar. Les signataires – les Ambassades de l’Union européenne et ses Etats membres, Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, et Canada, Corée du Sud, Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni et Suisse – appellent à « la retenue (et) à éviter la violence, à la protection des personnes et des biens ainsi qu’à une restauration pacifique du calme et du dialogue ».

Depuis plusieurs jours, le Sénégal est en proie à de violentes manifestations de colère. Plusieurs centaines de jeunes sont sortis dans les rues de la capitale, Dakar, et dans les villes de l’intérieur du pays pour réclamer plus de justice et défendre la démocratie face à un régime qu’ils jugent dictatorial.

Ce regain de violences rarement connues au cours de la dernière décennie a commencé après une procédure judiciaire ouverte contre le président du parti PASTEF, l’honorable député Ousmane Sonko, présenté comme l’un des potentiels successeurs de Macky Sall à la tête du pouvoir en 2024.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page