POLITIQUE
A la Une

COVID-19 : Amadou Bâ détaille le plan prévu pour les sénégalais de la Diaspora

Dès le début de l’épidémie à coronavirus, l’Etat du Sénégal avait décidé de ne pas rapatrier les étudiants sénégalais de Chine, alors épicentre de la maladie. Une décision qui avait suscité moult polémiques et que l’Etat avait tenté d’expliquer par « le manque de moyens » pour organiser cette opération de rapatriement qui requiert une logistique spéciale que le Sénégal n’avait pas et n’a pas encore. Aujourd’hui encore, le débat se pose par rapport aux ressortissants sénégalais bloqués dans des pays de transit qui ont suspendu leurs liaisons aériennes avec le reste du monde pour éviter la propagation du coronavirus.

Mais pour le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, c’est une situation qui est en train d’être gérée de manière responsables par les autorités du pays. Selon Amadou Bâ qui faisait le point sur cette situation pour le moins sensible, eu égard au nombre de « cas importés » dont compte le Sénégal, en dépit des appels à la « responsabilités des sénégalais de la diaspora » l’Etat n’est pas resté les bras croisés. Déjà, rappelle-t-il, « le Chef de l’État, informé du blocage à Casablanca, de 172 compatriotes, a affrété un aéronef pour les rapatrier. Ils sont actuellement pris en charge par les autorités sanitaires ».
Dans la même veine, rappelle le patron de la diplomatie sénégalaise, son département a dû intervenir pour soutenir les 25 sénégalais qui étaient bloqués entre le Maroc et la Mauritanie alors que ces deux pays avaient fermé leurs frontières terrestres (ces sénégalais avaient décidé de revenir au pays par voie terrestre, NDLR). « Des négociations entamées avec les autorités mauritaniennes nous ont permis de les convoyer vers notre pays où ils ont été pris en charge », a rappelé Amadou Ba.
En somme, ajoute le ministre des Affaires étrangères, « le Sénégal compte à ce jour, de nombreux compatriotes bloqués en transit dans des pays qui ont suspendu leurs liaisons aériennes avec le nôtre. A titre d’exemple, 15 de nos compatriotes retenus à Addis-Abeba ont été convoyés à Lomé où ils sont pris en charge par notre mission diplomatique ». Aussi, ajoute-t-il, « le 25 mars dernier, 42 sénégalais bloqués aux États-Unis d’Amérique ont été ramenés au pays, à leur demande, et actuellement confinés au Lac Rose ».

Enfin, évoquant la situation de leurs familles restées au Sénégal, Amadou Ba rappelle qu’une part importante leur est réservée dans le cadre du fonds de riposte et de solidarité contre les effets de la Covid-19. Concrètement, ce soutien se déclinera en des « mesures d’urgence concrètes pour assister nos compatriotes à l’étranger en situation de vulnérabilité sans oublier nos étudiants. En outre, une attention toute particulière sera accordée aux familles restées au pays de nos compatriotes de la Diaspora », a-t-il annoncé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page