POLITIQUE
A la Une

COUVRE-FEU : “Tout le monde n’est pas concerné”(Ministre)

Le plan de riposte pour contrer la pandémie du coronavirus virus est monté d’un cran depuis hier avec la décision du président de la République qui instaure l’Etat d’urgence et le couvre-feu entre 20 heures et 6 heures du matin.
Conformément à ce décret présidentielle qui définit les contours de cette nouvelle mesure, le ministre de l’Intérieur a pris un arrêté pour la mise en oeuvre adéquate de ce nouveau plan de guerre contre le coronavirus. Ainsi, les populations sont invitées à rester chez eux pour ne pas subir les sanctions prévues contre les contrevenants.

Mais, selon le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, qui a fait face à la presse ce mardi après-midi, tout le monde n’est pas concerné par cette mesure. Il a ainsi dressé une liste de personnes bénéficiant de dérogations par rapport au couvre-feu. “Tout le monde n’est pas systématiquement interdit de bouger. Il y a certainement des dérogations. Nous avons déjà dans l’arrêté qui porte interdiction temporaire de circuler, des personnes ou des corps qui sont exclus”, précise le ministre de l’Intérieur. Plus spécifiquement, Aly Ngouille Ndiaye renseigne : “Les présidents d’institutions de la République, les ministres et les secrétaires d’Etat, les députés, les ambassadeurs, les gouverneurs, les préfets et sous-préfets ainsi que leurs adjoints, les magistrats et les greffiers, les personnels des forces de défense et de sécurité, les personnels de santé”, ne sont pas concernés par l’arrêté d’interdiction. Tout ce beau monde peut ainsi circuler de jour comme de nuit, sur l’étendue du territoire national.

“Par contre, pour les autres, le ministre de l’Intérieur, le gouverneur de région ou le Préfet peuvent délivrer des autorisations spéciales de circuler en cas de nécessité”, tranche le ministre de l’Intérieur.
A Dakar, il faut dire que le couvre-feu a commencé à faire des victimes dès le premier jour de l’Etat d’urgence. Dans certains quartiers de Dakar, des sénégalais, réfractaires à toute mesure d’interdiction ont passé outre et récolté les sanctions prévues à cet effet.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer