POLITIQUE
A la Une

CONFLIT RUSSO-UKRAINIEN : Macky s’en mêle, Poutine le rassure

Le chef de l’Etat sénégalais, président en exercice de l’Union africaine, a eu un entretien téléphone avec son homologue russe, Vladimir Poutine. Les deux hommes ont, naturellement, évoqué la seule question « utile » de l’heure : le conflit russo-ukrainien. Selon le Kremlin qui a fait état de de cet entretien, le Président russe a rassuré son homologue sénégalais sur la situation des citoyens étrangers en terre ukrainienne.

Quatorzième jour de guerre. Voilà presque deux semaines que la Russie de Poutine a lancé (son) opération militaire en Ukraine. Depuis, les prises de positions se suivent en Occident et se ressemblent pour, condamner ce que d’aucuns considèrent comme une « agression » de la Russie contre l’Ukraine voisine. Mieux, Moscou est l’objet de plusieurs restrictions et autres embargos de la part de l’Europe et des Etats Unis. En Afrique, le président Sénégalais est sans doute l’un des premiers dirigeants à évoquer publiquement cette la situation qui prévaut dans cette partie du monde. Mais, Macky Sall est loin de prendre position pour ou contre l’un des protagonistes. En sa qualité de président de l’Union Africaine, le chef de l’Etat sénégalais semble plutôt adopter une posture de « pays non aligné ». Sur la question russo-ukrainienne, le président sénégalais qui s’est dit « réjouis » de son entretien ce mardi 9 mars avec le président Poutine, dit avoir « sollicité » un « cessez-le-feu durable » en Ukraine. « Je salue son écoute et sa disponibilité à maintenir le dialogue pour une issue négociée du conflit », a conclu Macky Sall à travers un tweet.

Sur son site officiel, le Kremlin a également commenté cet entretien téléphonique « à la demande du président Macky Sall ». Mais, plus loin que le chef de l’Etat sénégalais dans son tweet, la source Russe poursuit : « Vladimir Poutine a exposé les principaux aspects de l’opération militaire spéciale de protection du Donbass, en mettant l’accent sur le volet humanitaire ». Quant à la situation des citoyens étrangers, « que les militaires russes prennent toutes les mesures possibles pour (leur évacuation) en toute sécurité », précise le Kremlin qui semble indiqué le « contrat » qui lit la Russie à l’Afrique. « Les dirigeants ont, aussi, réaffirmé l’importance d’une mise en œuvre cohérente des accords conclus lors du premier sommet Russie-Afrique, à Sotchi, en 2019 et du développement ultérieur de liens polyvalents entre la Russie et les pays africains », lit-on sur le site officiel de la Présidence Russe.

Sur le terrain, une embellie est légèrement perceptible au bénéfice des civils. En effet, Russes et Ukrainiens qui ne sont jamais tombés d’accord sur quelque sujet qu’il soit, ont convenu ce mercredi matin 9 mars d’un respect des cessez-le feu autour d’une série de couloirs humanitaires. L’idée est selon la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk, « d’évacuer les civils ». L’un de ces corridors promis par Moscou pourrait bénéficier aux quatre Sénégalais encore bloqués en Ukraine.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page