POLITIQUE
A la Une

Bulletin unique et élection du maire : le dialogue des sourds

Le dialogue national avance. A son rythme, malgré les commentaires et autres inquiétudes qui accompagnent son déroulement. A preuve, le général Mamadou Niang qui préside la commission politique dudit dialogue va se réunir aujourd’hui en plénière avec la société civile, l’opposition et la majorité présidentielle. L’occasion sera saisie pour débattre, entre autres points, du bulletin unique, de l’élection au suffrage universel direct des maires et présidents de conseils départementaux. La rencontre, nous disent nos confrères du journal L’Obs, sera dirigée par le général Mamadou Niang 24 heures après la réunion du comité technique de la commission politique du dialogue nationale tenue le mercredi 4 septembre 2019. Selon la même source, deux points majeurs ont occupés les débats lors de cette rencontre qui s’est déroulée au siège de la Direction générale des élections.
Pour ce qui est de l’élection des maires et des présidents de conseils départementaux au suffrage universel, un consensus a été trouvé entre les plénipotentiaires des différentes parties. Seule la question de l’élection des adjoints au maire reste en suspens. En effet, il n’y a pas eu de consensus sur ce point et sur le remplacement du maire en cas d’empêchement. Le même constat est fait en ce qui concerne les adjoints des présidents de conseils départementaux.
Pour le deuxième point de l’ordre du jour relatif à la mise en place d’un bulletin unique, aucun consensus n’a été trouvé sur les modalités de son utilisation au Sénégal même si, sur le principe, un accord a été trouvé. Sur ce sujet, les arguments développés par les non-alignés, la société civile et l’opposition n’ont pas convaincu les représentants de la majorité présidentielle. Ainsi, le camp du pouvoir s’arcboute sur le modèle et le système déjà en cours depuis plusieurs décennies et qui a “fait ses preuves”. Le comité technique rendra ses conclusions ce jeudi 5 septembre en plénière.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer