POLITIQUE
A la Une

APRES « Wathiok ALTERNANCE : Moustapha Diakhaté pense à une APR/FC

Cela va être sa nouvelle trouvaille après « Waccok alternance » qu’il avait lancé sous le régime de Wade pour restaurer les principes de l’alternance « bafoués » par le chantre du Sopi. Aujourd’hui, plus de 10 ans après, Moustapha Diakhaté compte lancer dans les tous prochains jours un nouveau cadre politique dénommé APR/FC (alliance pour la République/Force du changement). L’idée n’est pas nouvelle et semble bien s’inspirée de celle qui avait motivée la mise en place de « Waccok alterance ». La nouvelle plateforme en effet, constituera une sorte d’initiative force du changement pour reconstruire et (re)structurer la formation politique dirigée par le président Macky Sall en de l’après 2024.

Lire également SUCCESSEUR DE MACKY SALL : Moustapha Diakhaté trace le portrait robot

« L’urgence, dit-il, à Mamoudou Ibra Kane au cours du « Jury du dimanche de ce 19 janvier, c’est la reconstruction de l’Apr. Depuis 11 ans, on est dans le provisoire. Il nous faut refonder le parti dans sa structuration, dans son organisation, dans son fonctionnement et même dans son idéologie. Dans les tous prochains jours, annonce Diakhaté, je prendrai une initiative de nature à regrouper des militants et militantes de l’Apr qui ont le souci d’organiser le parti et de faire de l’Apr un espace de réflexion et de propositions. Ce sera à l’intérieur du parti ». Pour l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité qui prône suggère des « Primaires » à l’Apr pour désigner le successeur de Macky Sall, cette reconstruction « permettra au parti d’élaborer un projet pour l’après 2024, sans Macky Sall comme le dit la Constitution ». « De mon point de vue, l’Apr doit survivre à Macky Sall », dit-il.

Récemment démis de ses fonction de ministre conseiller du président de la République à cause de ses sorties qui ne sont toujours en faveur du régime, Moustapha Diakhaté n’en est pas à son coup d’essai. Sous Wade, il s’était toujours positionné comme le gardien du temple de la lutte qui a fait partir les socialistes après 40 ans de pouvoir. Il avait créé le mouvement « Waccok Alternance » pour toujours rappeler à ceux qui se donnaient quelques libertés avec les idéaux de cette alternance, qu’ils s’éloignaient du chemin. Il est en train de reprendre cette démarche envers les tenants de l’actuel régime.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page