POLITIQUE
A la Une

APR : Amadou Ba, le N°2 de fait

Son grand oral avait séduit à l’Hémicycle. La motion de « défiance » que voulait contre son Gouvernement la coalition Yewwi l’a finalement propulsé comme n°2 de fait de leur parti, voire coalition. Ainsi le Premier ministre Amadou Ba pourrait bien être le « plan B » de son mentor à la prochaine élection présidentielle de 2024. Si et seulement si …

A peine sorti triomphal d’une motion de censure qui était déposée par le groupe parlementaire le plus représentatif de l’heure dans l’opposition, le Premier ministre Amadou Ba avait rallié sa base des Parcelles assainies. Dans le manteau de politicien bien sûr. Encore dopé par l’accueil des militants et de bien des responsables politiques de leur camp dans cette commune, il va dérouler à partir d’aujourd’hui, malgré ses charges de chef du gouvernement : « Je commencerais une tournée (dès ce lundi, Ndlr) dans les différents arrondissements du département de Dakar pour discuter avec les responsables, les militants ainsi que les populations sur le programme et la vision du président Macky Sall pour le pays, mais aussi pour attirer leur attention sur certaines pratiques orchestrées par certaines personnes qui veulent déstabiliser le pays ». Ainsi donc Amadou Ba se positionne comme rempart et en tant que coordonnateur de leur Alliance pour la République dans la région de Dakar, comme à l’occasion des élections ayant suivi celle de la dernière présidentielle de 2019.

Et puisque l’appétit vient en mangeant, Amadou Ba a même revêtu, depuis jeudi dernier, la toge de n° 2 de la formation politique au pouvoir :

«Je m’adresse à tous les membres de l’Apr, parce que nous nous acheminons vers des échéances importantes et nous voulons mesurer notre poids. C’est pourquoi je vous dis ici que celui qui dispose du plus grand nombre de comités, c’est lui le responsable et je le dirais au président Macky Sall ». Comme quoi entre lui et leur « seule constante », il n’y a plus d’intermédiaire. C’est lui qui entend d’ailleurs jouer ce rôle entre le Président Macky Sall et « tous les membres de l’Apr », selon ses propres termes.

Ce qui augure de résistances internes. Alors s’il les maîtrise et que leur mentor Macky prend la « décision » de renoncer à un « 3ème mandat », Amadou Ba sera très certainement le plan B de ce dernier à la Présidentielle de 2024. Les paris sont ainsi ouverts à ces deux conditions. Et comme pour se donner toutes les garanties et rassurer leur chef qu’il peut bien lui succéder en toute douceur, Amadou Ba a fixé la tâche de l’heure et avec le ton d’un dauphin : « Qu’il soit très clair, je serais intransigeant. Celui qui travaillera pour le président sera soutenu et nous ferons de sorte que le président sache ceux qui travaillent pour lui et ceux qui ne le font pas. Nous aurons tous les renseignements et toutes les informations requises. Nous dirons au président Macky Sall la vérité sur le fonctionnement des instances, ceux qui le soutiennent et ceux qui ne le feront pas. C’est pourquoi j’invite tous les responsables à occuper le terrain ». Militants et responsables de l’Apr sont ainsi avertis !

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page