POLITIQUE
A la Une

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : Le département de Pikine va changer de visage

Alphonse Senghor
CRD SPÉCIAL SUR LE DÉPARTEMENT DE PIKINE


L’Arène nationale de Pikine, a abrité, hier jeudi 17 un Comité Régional de Développement (CRD) consacré au plan spécial d’aménagement et de développement du département de Pikine. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur le Ministre Oumar Guèye, en présence de Monsieur le DG de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT).

L’objectif de ce CRD est d’identifier les urgences du département et proposer des solutions pragmatiques face aux aspirations des populations.
« Tout d’abord vous me permettrez de remercier le chef de l’Etat qui a mis en place un nouveau concept « Jookko ak Macky », et Pikine a eu le privilège d’accueillir la première édition. Nous nous sommes retrouvés, aujourd’hui, sur instruction du président de la République avec le Ministre Oumar Guèye et tous les services et l’ensemble du commandement territorial, les maires des communes et moi-même maire de la ville de Pikine, pour donner suite à ces demandes fortes qui ont été soulevées, d’abord dans cette émission « Jooko ak Macky », mais aussi pour un complément des autorités que nous sommes pour décliner un peu ce que nous avons comme préoccupation », a indiqué Abdoulaye Timbo Maire de la Ville de Pikine.

La ville de Pikine manque presque de tout et son maire n’a pas hésité à faire la liste des doléances. « Nous sommes déjà en train de finaliser ces travaux-là, avec monsieur le ministre Oumar Guèye et ces chapelets de doléances que nous sommes en train de soumettre au ministre pour qu’il le porte à l’attention du président de la République. Des doléances qui portent sur les infrastructures manquantes dans le département de Pikine, en commençant d’abord sur ce que le président a eu à parler c’est à dire un centre administratif pour la ville, ce que nous appelons le « cœur de ville de Pikine ». C’est une forte demande car, nous avons besoin de sentir que la ville de Pikine est une ville. Pour pouvoir répondre à cela il nous faut un centre administratif ou nous pouvons retrouver les services de l’Etat, il n’y en a pas à Pikine (Commissariat central, caserne sapeur-pompier, préfecture etc.) en sommes Pikine manque de beaucoup de choses. Après diagnostic, nous sommes en train de décliner auprès du ministre Oumar Gueye qu’il nous fasse le partage après du président qui en a d’ailleurs fait la demande », souligne encore le maire de la Ville Pikine.

« Au-delà de cela, nous avons besoin de voir les structures concessionnaires, les sociétés nationales, ainsi que les autres structures de l’Etat. Nous devons être en mesure de les avoir à proximité, vu la forte demande que nous avons avec ce manque criard d’infrastructures sociaux de bases. Parmi celles-ci, nous avons besoin de relever le plateau médical de Pikine, nous avons un seul hôpital qui est de niveau 3, nous avons besoin de voir d’autres hôpitaux si c’est possible. Soit transformer les deux structures sanitaires en centres de santé efficaces et aux normes internationales, pour faciliter les soins médicaux de nos concitoyens. Mais aussi voir dans les communes où il n’existe pas de poste de santé essayer de voir dans ces communes si on peut en obtenir. La même demande est valable pour le système éducatif », indique Timbo.
Les acteurs culturels n’ont pas été oubliés dans listes des doléances que l’édile de la ville a proposé au ministre « parmi les doléances figurent l’obtention d’une grande salle des fêtes pour les acteurs culturels du département de Pikine, un centre de culture urbaine ; déjà ce projet existe, il manque juste l’accompagnement de l’Etat et la disponibilité d’une assiette foncière pour pouvoir mettre en place un centre des cultures urbaines pour Pikine. Le cadre de vie de Pikine a besoin de changer, d’être adopté aux nouvelles villes. Le tronçon EDK/Seven Up doit être bien aménagé des deux côtés. Vraiment c’est autant de projets que nous avons listés et remis au ministre des collectivités territoriales pour que l’Etat nous accompagne à donner un visage neuf à notre département, notre Ville ».

La réalisation de tous ces projets nécessite un espace disponible mais pour Abdoulaye Timbo des solutions peuvent être trouvées avec l’aide de l’Etat.
« Certes il peut y avoir un problème pour trouver une assiette pour réaliser ces projets, mais il y a dans certaines communes des espaces qui peuvent servir à cela. Par exemple des zones inondées qui pourraient être requalifiées et mettre des infrastructures sociaux de base. Il y a aussi les espaces qui pour une cause d’utilité publique peuvent être récupérés pour les besoins communs, il y a beaucoup d’espaces qui peuvent servir à réaliser ces projets. Nous pensons qu’il serait bénéfique pour les populations d’avoir dans un même espace un marché de fruits, de légumes, de poissons et de viande sans pour autant faire autant de distance comme c’est le cas actuellement. Notre souhait c’est de voir le marché Syndicat réhabilité, et la bonne nouvelle nous appris que les travaux du marché Zinc vont reprendre à partir du 15 Avril » annonce-t-il.

Monsieur le ministre Oumar Gueye, de rappelle que toutes ses équipes sont en train de travailler pour l’organisation d’un CRD spécial qui permettra de produire un document, qui sera suivie des étapes de restitution et pré-validation avant le dépôt du document final sur la table du président de la République. « Le Président Macky Sall nous a demandé d’ici fin mars de lui produire un document sur Pikine. Et nous avons pris l’engagement de produire ce document le 25 mars, après ce CRD spécial ça continue avec tous les services concernés pour que le 25 mars nous puissions déposer sur la table du président de la république et dire voilà votre commande. Je suis sûr que le chef de l’Etat prendra les mesures idoines pour la mise en œuvre de et les réalisations de ces projets ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page