POLITIQUE
A la Une

Aliou Sall : « Je très suis soulagé »

Aliou Sall a passé 10 tours d’horloge à la Brigade des affaires générales (BAG) de la Division des investigations criminelles (DIC), mais on ne sait pas pendant combien de temps il a été entendu sur l’affaire Petro-Tim. Arrivé à 09h30 ce mercredi, 10 juillet, le jeune frère du président de la République, mis en cause dans l’enquête de BBC dit le « scandale à 10 milliards de dollars » sur les contrats pétroliers, est sorti à 19h38. Il a communié avec ses souteneurs avant de répondre aux questions des journalistes. L’édile de Guédiawaye s’est dit « très soulagé ».

« Je suis vraiment très ému. J’ai fait exprès d’arriver à 09h30 alors que j’étais convoqué à 10 heures. C’était pour leur épargner le fait de devoir rester à m’attendre ici toute une journée. Je suis là depuis 09h30, il est bientôt 20 heures et ces jeunes, femmes et vieux sont restés ici. Ça m’émeut beaucoup, et ça me confirme dans ma conviction que je n’ai pas le droit de les lâcher et que pour rien au monde je ne lâcherai Guédiawaye et je ne lâcherai ces Sénégalais, qui m’ont exprimé leur solidarité. »

D’autant plus que souligne l’ex-président de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), « ils ont accepté même de ne pas suivre le match du Sénégal contre le Bénin juste pour m’attendre et voir si j’allais bien. Je leur confirme que je vais très bien. »

Concluant, il s’est dit « très soulagé d’avoir eu l’opportunité de parler aux autorités judiciaires. Et je suis désolé pour mes confrères de la presse, tous les scoops que j’avais, je les ai donnés à la police, donc je n’ai plus de scoops ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer