POLITIQUE
A la Une

Me BAMBA CISSÉ COMMENTE LE DÉSISTEMENT DU JUGE D’INSTRUCTION : « On lui a manqué de respect »

« Ma première épouse étant d’ethnie diola et originaire de Ziguinchor, je suis habité par la crainte de faillir dans le traitement objectif du dossier conformément à mon serment”, a notamment écrit le juge d’instruction Mamadou Seck pour motiver son désistement du dossier « Adji Sarr contre Ousmane Sonko ».

Mais ce désistement loin d’être banal, n’a pas manqué de susciter des commentaires dans les rangs des avocats de la défense. Si Me Cheikh Khoureyssi Ba s’est juste contenter de se poser la question de savoir si le juge d’instruction du 8e cabinet, Mamadou Seck, a désisté de son propre chef, son confrère Me Bamba Cissé lui, n’y est pas allé par mille questionnements. »Nous avons une appréciation sur cette question », dit-il d’abord avant de faire remarquer un manque de respect vis-à-vis du juge d’instruction. « Il est irrespectueux qu’un magistrat ait convoqué quelqu’un, que celui-ci décide d’aller répondre à cette convocation et que sur le chemin, un autre magistrat vienne dire qu’il fallait l’arrêter pour autre chose. C’est un manque de respect au juge d’instruction Mamadou Seck et à la justice. On ne peut pas admettre, même venant d’un magistrat, fut-il procureur de la République que quelqu’un soit convoqué et que l’autre magistrat l’attende et qu’il s’interfère dans cette convocation pour lui dire ne répond plus parce que je dois vous arrêter pour autre chose. C’est frustrant pour le juge Mamadou Seck et c’est normal », a dit Me Bamba Cissé vendredi, au sortir de la première audition avortée de son client.

Après un premier face-à-face qui n’a pas abouti, à cause d’un différend entre les avocats de Sonko et le doyen des juges d’instruction Samba Sall, le leader du PASTEF a été convoqué une nouvelle fois dans le cadre de l’enquête sur le dossier de « viol » dont il est accusé. Il fera face au doyen des juges lundi prochain à partir de 11 heures.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page