POLITIQUE
A la Une

“Guy Marius Sagna est une école civique”, Moustapha Diakhaté

Fraichement sorti de prison après trois mois de détention jugés “arbitraire”, Guy Marius Sagna a eu droit à tous les honneurs de la part de ses camarades de de la plateforme “Noo Lank” qui lui ont rendu hommage ce samedi. A l’occasion, les camarades d’Aliou Sané ont eu un invité de marque en la personne de Moustapha Diakhaté, ancien chef de cabinet du président de la République et ancien patron du groupe parlementaire de la majorité. Tombé sous le charme de Guy Marius Sagna, Moustapha Diakhaté a été très prolixe quand il s’est agi de faire l’éloge de ce garçon à travers lequel il se reconnaît. “Guy Marius me rajeunit de 40 ans”, dit-il, nostalgique de ses années de jeunesse qu’il a dédié à la lutte et à l’engagement militant. Traitant le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine (FRAPP/France dégage) en seigneur, Moustapha Diakhaté estime que Guy Marius Sagna est “une école civique”. “Quand j’étais à l’université, j’étais comme lui je dirigeais les revendications. Tu es un bon Sénégalais, un citoyen conscient et responsable3”, a-t-il dit à l’endroit du coordonnateur de “Aar Li Nu bokk”.

Dans la foulée, Moustapha Diakhaté a également salué l’engagement du “Noo Lank”. Mais, Moustapha Diakhaté a surtout manifesté sa volonté de ne plus voir Guy Marius Sagna derrière les barreaux. “Je partage ton combat. Mais je ne veux plus que tu ailles en prison. Je connais bien la prison car je l’ai fréquentée quand je faisais l’école primaire”, lance-t-il à Guy Marius Sagna avant de déplorer la posture de certains sénégalais qui joue aux spectateurs. “Il est très difficile de se battre au Sénégal car les gens ont toujours une posture de spectateur”, a regretté l’invité de “Noo Lank”.

Pour rappel, Moustapha Diakhaté, ancien ministre directeur de cabinet du président de la République, a été démis de ses fonctions au lendemain d’une de ses sorties médiatiques où il avait clairement indiqué que le président Macky Sall est en train de boucler son deuxième et dernier mandat. L’ancien parlementaire a par la suite été exclu de l’Alliance pour la République après qu’il a mis en place un mouvement dénommé “Taxawu Sunu APR”. Considérant cette exclusion comme nulle et non avenue, Moustapha Diakhaté, loin d’être ébranlé, poursuit son combat contre une troisième candidature du président Macky Sall en 2024.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer