POLITIQUE
A la Une

PRIMATURE : Vers un retour de Dionne ?

« M. le président de la République a promulgué ce jour la loi constitutionnelle portant suppression du poste de premier ministre ». Tel fut le libellé du communiqué officiel annonçant la suppression du poste de Premier ministre au lendemain de l’élection présidentielle ayant consacré la réélection du président Macky Sall.
Et si certains avaient juré que la mesure obéissait à une logique d’ajustement structurel, le chef de l’Etat lui, le justifiait par une meilleure célérité et une meilleure fluidité dans le fonctionnement de l’Etat. Mais, la pertinence de cette mesure qui renforçait le caractère présidentiel du régime politique sénégalais n’a jamais été indiscutable. Au contraire. Des voix se sont toujours élevées pour plaider à la restauration du poste.
Aujourd’hui, le président de la République songerait à faire revenir la Primature dans la nomenclature administrative. Du moins, c’est que ce révèlent nos confrères du journal Walfadjri dans leur édition du jour. “Le chef de l’Etat envisage de faire revenir la Primature et, par ricochet, réhabiliter Mahammad Boun Abdallah Dionne en le reconduisant à ce poste”, lit-on dans les colonnes du journal. Toujours selon nos confrères, le président de la République compte s’appuyer sur les conclusions du dialogue national dont le comité de pilotage a été officiellement installé pour, avec l’aide de “son” opposition pour “se tirer de ce guêpier”.
Pour rappel, le poste de Premier ministre a été créé au Sénégal en février 1970 par le Président Léopold Sédar Senghor, après sept ans de pouvoir sans partage. L’ancien président de la République, Abdou Diouf fut le premier à occuper le poste du 28 février 1970 au 31 décembre 1980. L’objectif visé était de déconcentrer le pouvoir présidentiel. Cependant, la Primature fut supprimée le 1er mai 1983, suite à la révision constitutionnelle adoptée par la majorité des 3/5e de l’Assemblée nationale qui avait fait revenir le régime présidentiel renforcé au Sénégal. C’est seulement en mars 1991 que le poste de Premier ministre a été rétabli par l’alors président Abdou Diouf qui y nomma son ami Habib Thiam. Aujourd’hui, l’histoire semble bégayer.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer