POLITIQUE
A la Une

3ÈME MANDAT : Fatou Sow Sarr interpelle la conscience de Macky Sall

La question du troisième mandat qui suscite bien des polémiques dans le landernau politique sénégalais ne laisse pas indifférents les socio-anthropologues de la trempe de Fatou Sow Sarr. Invitée de l’émission « Jury du dimanche » hier sur Iradio, la directrice de l’institut du Genre et de la Famille a été invitée à donner son avis sur la question de la mandature. Sans ambages, Fatou Sow Sarr interpelle la conscience du chef de l’Etat et décrète que le président Macky Sall doit « respecter ses engagements » et de « ne pas se dédire ». « Aujourd’hui, ce n’est plus une question de droit, c’est une question d’éthique. C’est une question d’engagement. Je dirai que c’est la question du respect de la parole donnée. Si vous avez pris la responsabilité devant votre peuple, il faut la respecter », tranche l’invitée de Mamoudou Ibra Kane.

Fatou Sow Sarr a également été interrogée sur la décision du président ivoirien Alassane Ouattara de ne pas briguer un mandat de plus lors la prochaine élection présidentielle prévue au mois d’octobre prochain. Mais, pour la sociologue, qui n’a pas manqué de dénoncer le comportement du président Ouattara estime qu’il n’y a rien de plus logique que son retrait. Car, poursuit Fatou Sow Sarr, « il a terminé son mandat, il doit partir. Il ne doit poser une quelconque condition. Il ne peut pas continuer ». Fatou Sow Sarr qui dénonce l’attitude de président Ivoirien estime que Ouattara n’a pas le droit de poser des conditions. « Il ne peut pas continuer ; il est même fatigué physiquement, il doit aller se reposer ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page