POLITIQUE
A la Une

Le président du Grand Parti n’est pas optimiste quant à l’impact des 11 mesures, prises ce weekend par l’État du Sénégal, sur le quotidien des Sénégalais. Malick Gakou parle de « mesures statiques » qui ne peuvent pas influer sur le prix des denrées de première nécessité. Il entend, ainsi, descendre sur le terrain, après la mise en pratique de ces mesures par le gouvernement, pour « une confrontation des réalités ».

L’annonce des 11 mesures du Président Macky Sall pour réduire le coût de la vie n’aura aucun impact sur la population sénégalaise selon Malick Gakou. Le président du Grand parti est d’avis que ces mesures sont « strictement statiques » et ne peuvent « en aucune manière influer sur la baisse pompeusement déclarée des prix des denrées de première nécessité ». L’ancien ministre du commerce dans le gouvernement d’Aminata Touré est d’avis que, sans une véritable politique de relance qui impulse, en amont, les nécessités de la production nationale pour freiner le processus chronique de décapitalisation de l’économie sénégalaise, et surtout en renforçant le pouvoir d’achat des ménages, « il sera impossible de réduire structurellement les coûts et les prix ». A l’en croire, contrairement à la logique « sans fondement économique de la fixation des prix d’autorité par le président de la République », le marché va traduire la réalité de ces derniers sur le terrain et il sera dès le début de cette semaine possible de le prouver. « Si nous continuons à consommer ce que nous ne produisons pas et face à la conjoncture erratique des marchés mondiaux de la consommation, il nous sera impossible de réduire substantiellement les coûts de la vie pour soulager les populations », a soutenu Malick Gakou qui rappelle avoir initié une tournée des marchés ce mercredi 09 novembre « pour une confrontation des réalités ». 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page