MONDE
A la Une

VIOL D’UNE FILLETTE : Les deux violeurs exécutés devant le public

« Cette exécution servira de leçon et les jeunes filles somaliennes seront en sécurité », a affirmé le père de la victime.
Solution radicale. En Somalie, les autorités plus que partout ailleurs dans le monde, sans doute, les autorités ne badinent pas avec le viol. La loi somalienne qui permet aux parents de victimes de faire appel à des « exécuteurs » est souvent appliquée en cas de viol, surtout chez les filles.
Selon nos confrères de la BBC qui citent un site d’informations somalien Garowe Online.
, deux somaliens ont été exécutés dans le nord-est de la Somalie pour avoir violé et tué une jeune fille âgée de seulement 12 ans. Selon la même source, les faits qui remontent en février 2019 avaient provoqué un tolet dans le pays. La victime, Aisha Ilyaas Aden a été enlevée, violée en groupe et tuée près de son domicile à Galkayo, dans la région semi-autonome du Puntland. en février 2019. L’enquête ouverte avait permis l’arrestation dans de dix suspects dans un premier temps. Mais, à la fin du procès en mai dernier, la Haute cour régionale a déclaré coupables trois d’entre eux. Une condamnation qui aurait été facilitée par des tests ADN effectués. C’est ainsi que deux des prévenus reconnus coupables, Abdifatah Abdirahman Warsame et Abdishakur Mohamed Dige, ont été abattus sur une place publique de la ville de Bossasso mardi matin, a rapporté la même source.
Quant au troisième, Abdisalam Abdirahman Warsame, frère d’Abdifatah, il a été épargné bien qu’il ait également été condamné à mort. Pour sa part, le père de la jeune victime, Aisha Ilyas Aden, a déclaré à la télévision d’État du Puntland qu’il avait demandé au tribunal de reporter l’exécution d’Abdisalam de 10 jours jusqu’à ce que son cas soit réexaminé.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page