MONDE
A la Une

URGENT : Le PM ivoirien succombe après un malaise en plein conseil des ministres

Triste nouvelle pour la Côte d’Ivoire. Pour le président Alassane D. Ouattara et ses alliés surtout qui viennent de perdre leur candidat désigné pour la présidentielle du mois d’octobre prochain. En effet, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly est décédé ce mercredi 8 juillet à Abidjan des suites d’un malaise qui l’a foudroyé en pleine réunion du conseil des ministres. Très vite évacué dans une clinique d’Abidjan il a finalement succombé.

Agé de 61 ans, Amadou Gon Coulibaly a récemment séjourné en France pendant deux mois, pour des raisons médicales. Selon les médias ivoiriens, il avait été opéré suite à des complications cardiaques.

Désigné candidat du rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Amadou Gon Coulibaly avait repris ses activités politiques dès son retour de France et déjà entamé sa pré-campagne.

Fils de Gon Coulibaly – un ancien député et dignitaire du régime du président Félix Houphouët-Boigny – le défunt Premier ministre ivoirien a d’abord milité au parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) avant de rejoindre le rassemblement des républicains (RDR), porté sur les fonts baptismaux en 1994 par Djéni Kobina et dirigé par Alassane Dramane Ouattara de 1999 à 2017. Homme d’Etat au riche parcours politique, le défunt Premier ministre ivoirien, par ailleurs premier vice-président du RDR, a été plusieurs fois membre du gouvernement avant d’en être le chef pendant trois mois et demi (du 10 janvier 2017 à ce mort ce 8 juillet 2020).

Quelques heures seulement avant son décès, les images de sa participation à la réunion du conseil des ministres avaient été partagées sur sa page Facebook. Son décès plus ou moins brutal plonge la Côte d’Ivoire dans une situation particulière à mois de trois mois d’une élection présidentielle qui ne verra pas la participation du président sortant Alassane Dramane Ouattara.

Saluant “la mémoire d’un homme d’Etat”, le président Ouattara estime que la jeunesse ivoirienne vient de perdre “un modèle” avec le décès d’Amadou Gon Coulibaly.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer