MONDE
A la Une

« Un mariage, c’est entre un homme et une femme ! », Vladimir Poutine

Poutine ne badine pas avec les homos et autres LBGT. Le président Russe, farouche adversaire de l’homosexualité, ne cherche même pas à comprendre ces nombreux termes utilisés pour désigner l’homosexualité. Selon lui, « un mariage, c’est une union entre un homme et une femme ». Ni plus, ni moins. Alors, point de demi-mesure, point de discours enrobé pour plaire…

Saisissant l’occasion d’une rencontre, ce jeudi 13 février, avec un groupe de travail formé par le Kremlin pour réfléchir sur la réforme constitutionnelle qu’il avait proposée en janvier dernier, le président Russe a répondu à une interpellation d’une députée conservatrice, Olaga Batalina qui estime que la notion de famille est actuellement en danger du fait notamment de toutes ces tentatives visant à introduire de nouveaux termes du genre « parent numéro un et parent numéro deux ». Le président Vladimir Poutine qui a jugée cette remarque pertinente est d’avis que « c’est une bonne idée ». « Elle doit être soutenue », poursuit le président Russe qui estime qu’il faut « réfléchir de quelle manière la formuler et où fixer dans la Constitution que le gouvernement doit soutenir les valeurs familiales traditionnelles ». rapporte l’AFP.
Plus rassurant que jamais, Vladimir Poutine tranche : « En ce qui concerne (les notions de) parent numéro un, parent numéro deux (…), tant que je serai président, nous ne l’aurons pas. Nous aurons papa et maman ».
Le président Poutine demeure ainsi aussi intransigeant sur la question, lui qui a toujours dénoncé les idées de liberté sexuelle et de liberté de genre « imposées » selon lui aux gens, qui y seraient majoritairement hostiles.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page