MONDE
A la Une

PRÉSIDENTIELLE EN CÔTE-D’IVOIRE : Ouattara officiellement investi, la tension monte à Abidjan

Alors que les manifestations se multiplient dans la capitale ivoirienne et dans d’autres villes du pays, le président Alassane Ouattara (78 ans) semble de plus en plus afficher un détachement vis-à-vis ses interlocuteurs indirects qui lui demandent de ne pas “se renier” en posant une nouvelle candidature à la prochaine élection présidentielle prévue au mois d’octobre 2020. Il compte déposer sa candidature “la semaine prochaine” et a déjà commencé sa campagne, à travers son réseau social de prédilection, twitter.

Le président ivoirien n’a pas donc tenu en compte les nombreuses voix qui se sont élevé pour lui demander de se retirer de la course, de ne pas briguer un troisième mandat comme il l’avait lui-même annoncé avant de porter son choix sur son dauphin finalement décédé, l’ancien Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Mais, Ouattara ne les a pas entendu. Au contraire, de violentes répressions attendent tous ceux qui oseront manifester leur désaccord.

Dans les rues d’Abidjan, les manifestations se multiplient néanmoins. Ce vendredi 21 août, des groupements de femmes qui manifestaient leur désaccord ont été gazés et dispersés par les forces de l’ordre. Visiblement “imperturbable” même après la remarque de son homologue Bissau-Guinéen (qui considère les troisième mandats comme une forme de coup d’Etat) et le sort réservé au désormais ex-président malien Ibrahim Boubacar Keïta, Alassane Ouattara fonce. Tête baissée !

A preuve, ce samedi, il a été officiellement investi candidat du rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), au pouvoir) au stade Félix Houphouët-Boigny. Sans se soucier des manifestations contre sa candidature, le président ivoirien semble même faire un pied de nez à ses adversaires dont une bonne partie du peuple ivoirien. “Merci de m’avoir porté à la tête de notre grand parti, le RHDP, le premier parti de Côte d’Ivoire. En effet, le RHDP est aujourd’hui le seul parti qui couvre l’ensemble du territoire national. Le RHDP, c’est 151 députés sur 251, 143 mairies sur 201 et 24 régions sur 31!”, a-t-il notamment écrit sur twitter.

Au même moment, Depuis l’ancien président Laurent Gbagbo et l’ancien Premier ministre Guillaume Soro ont été écartés des listes électorales par la commission électorale. Au même moment, le spectre des années 2010-2012 plane sur le pays de la lagune Ebrié, un paradis guèté par le feu.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer