MONDE
A la Une

OMAR CISSÉ, CANDIDAT AUX ÉLECTIONS PROVINCIALES QUEBECOISES : Devenir un « député de proximité » !

« Banque, finance, assurance… » ! Dans ce monde très exigeant, Omar Cissé est passé par plusieurs étapes et connut sans doute plusieurs succès. Aujourd’hui, après plus d’une décennie passée à la banque nationale du Canada, à la banque Laurentienne et chez Desjardins notamment, ce canadien d’origine sénégalaise part à l’assaut de l’assemblée nationale.

Candidat pour la province québécoise, sous la bannière du parti libéral du Québec (PLQ) dans lequel il milite, l’homme n’ira pas à la rencontre des électeurs, la tête vide. Au contraire, Omar Cissé, qui a « le développement économique » chevillé au corps – « j’ai toujours créé de la richesse en donnant au suivant et en redistribuant à la communauté », dit-il – est en quête perpétuelle de solutions aux bénéfices des populations. S’il matérialise son rêve : « devenir un député de proximité », le candidat du parti libéral dont le principal adversaire est l’actuel ministre délégué de la santé, Lionel Carmant, pourra ainsi mieux articuler le progrès social auquel il aspire, à l’économie et au développement durable. Attaché à ce triptyque, il dit : « Je suis un acteur du changement qui va avoir un impact positif dans la vie de ses concitoyens ». Très engagé aux côtés de jeunes avec « Québec pluriel », « Entraide » et « l’amitié Rive-Sud » notamment, Omar Cissé s’implique régulièrement dans l’action sociale. Vice-président de l’organisme à but non lucratif, ‘’Entente pour la solidarité’’, ce diplômé de l’institut québécois de planification financière, également titulaire d’une maitrise en sciences économiques à l’Université Paris 8 et d’une maitrise en Banque, Finances, Assurance à l’Université Paris nord Sorbonne, est sans doute convaincu que par-delà les différences, réelles ou supposées, les hommes partagent la même Humanité. Toutes choses qui font de ce candidat une valeur sûre pour remporter le maximum de sièges sur les 125 mises en compétition dans un peu plus de deux mois. Avec l’engagement de ses candidats dont Omar Cissé, le parti libéral du Québec peut espérer un grand bond en avant, qui lui ferait dépasser, de loin, ses 31 sièges obtenus en 2018, son pire résultat en nombre de sièges depuis 1976 et le pire score de son histoire en termes de pourcentage du vote obtenu.

 

 

 

 

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page