MONDE
A la Une

Milliardaire : Il s’engage à payer les médecins pour qu’ils arrêtent leur grève

La santé est la reine des priorités. Cette formule, le milliardaire et homme d’affaires zimbabwéen Strive Masiyiwa, l’a bien compris. Si bien compris qu’il a accepté d’éponger la dette due aux médecins de son pays qui, pour réclamer leurs salaires, avaient décidé de boycotter les malades.

Très sensible à cette situation pour le moins périlleuse pour ses compatriotes, le fondateur d’Econet Wireless a mis la poche pour payer les salaires des médecins du Zimbabwe, mettant ainsi fin à une grève qui dure depuis plus de quatre mois. Après ce geste, les toubibs ont accepté de reprendre le travail. Mais, ce geste du milliardaire n’est qu’une solution conjoncturelle, pour régler un problème ponctuel qui dure depuis près d’un semestre. En effet, le système de santé du Zimbabwe est dans l’agonie et souffre d’énormes difficultés liées notamment à un déficit de médecins, un manque d’infrastructures et un niveau relativement bas du plateau technique. Autrement dit, le mal africain dans le domaine de la santé, n’épargne pas le pays de feu Robert Mugabe qui vient ainsi de connaître l’une de ses grèves les plus longue de son histoire.

Selon nos confrères de BBC, l’entreprise britannique Strive Masiyiwa versera à chaque médecin une indemnité de subsistance d’environ 300 dollars et leur fournira un moyen de transport pour se rendre au travail, grâce à un fonds mis en place à cet effet.

Toujours selon la BBC, Strive Masiyiwa paiera de “sa poche” les médecins pendant six mois. Selon les observateurs et l’association des médecins seniors, la grève qu’ils ont qualifié de qualifiée de “génocide silencieux” aurait conduit à la mort de certaines personnes.
Les médecins se sont mis en grève pour demander que les salaires soient indexés sur le dollar américain afin d’amortir une hausse sans cesse croissante de l’inflation dans la pire crise économique que le Zimbabwe ait connue. Les médecins grévistes perçoivent 100 dollars par mois.

Fondateur et président exécutif de la société de télécommunications, de médias et de technologies Econet Wireless, l’homme d’affaires Strive Masiyiwa, souvent décrit comme un philanthrope, est basé à Londres. Il a remporté de nombreuses distinctions et acquis une reconnaissance internationale pour son expertise commerciale et sa philanthropie.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer