MONDE
A la Une

“Je suis donc candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020” : Alassane Ouattara franchit le rubicon

“Face à ce cas de force majeure et par devoir citoyen, j’ai décidé de répondre favorablement à l’appel de mes concitoyens me demandant d’être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Je suis donc candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020”. Le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara a profité d’un message à la Nation la veille de la fête de l’indépendance de son pays pour confirmer ce qui était devenu un secret de polichinelle.

La Constitution ivoirienne n’autorise que deux mandats. Mais, Alassane Dramane Ouattara (aujourd’hui âgé de 78 ans) est décidé à contourner cette interdiction en évoquant un “cas de force majeure” (la mort de son dauphin, le défunt Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ndlr). Ce décès a littéralement bousculé les projets du parti présidentiel, le rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Le chef de l’Etat qui a mis en avant son bilan en termes “économique et sécuritaire”, a notamment parlé de “continuité”, de “stabilité”.

Le président Alassane Dramane Ouattara qui avait annoncé son retrait de la course au mois de mars dernier, se rétracte aujourd’hui. “”Le risque que notre pays recul dans bien des domaines (…) m’a poussé à reconsidérer ma position”, a-t-il encore dit pour défendre cette candidature qui ne manquera pas de faire débat en Côte d’Ivoire. Déjà même si les réactions sont encore “timides”, l’opposition est unanime sur le fait que le président sortant n’a pas droit à un troisième mandat, interdit par la Constitution de 2016. Interrogé mercredi dernier par France 24, le candidat du front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, trouve “pathétique” une possible candidature pour un troisième mandat, qui serait “dramatique sur le plan juridique et de l’honneur”. Pour la majorité néanmoins, la Constitution de 2016 a remis les compteurs à zéro.

D’autres réactions sont attendus en Côte d’Ivoire à trois mois d’une élection présidentielle qui s’annonce déjà agitée.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer