MONDE
A la Une

COVID-19 : L’artémisia peine à convaincre, le président Rajoelina ne “tweete” plus, Madagascar va mal

“La pandémie de COVID-19 a révélé des failles, des fissures et des faiblesses dans les sociétés et les économies du monde entier, et la région arabe ne fait pas exception”. Ces mots sont empruntés au secrétaire général de l’organisation des nations unies (ONU). Mais, même Antonio Guterres ne l’a pas re-dit, l’évolution de la situation à Madagascar montre que la Grande île également, n’a pas fait exception. Malgré l’artémisia !

Au contraire, la situation sur place est de plus en plus critique avec une explosion des cas positifs de coronavirus ces dernières semaines. Si bien que le ministère de la santé a officiellement demandé de l’aide aux agences partenaires et aux institutions de santé. Cette demande d’aide estampillée “urgente” intervient trois mois seulement après “l’âge d’or” du fameux remède malgache, le COVID Organics pompeusement vanté par le président Andry Rajoelina lui-même. Cette boisson “miraculeuse”, plus connue sous le nom d’artémisia, était en effet présentée comme un remède efficace tant dans la prévention que dans la lutte contre le coronavirus. Le chef de l’Etat malgache était alors sur tous les fronts pour en faire une facteur d’intégration africaine dans les meilleurs délais. Tous les jours, ses nombreux tweets tournaient autour de ce remède qu’il voulait rendre disponible dans tous les pays africains. C’est ainsi que plusieurs pays avaient reçu leurs “lots” gracieusement offerts par le président Rajoelina et convoyés par des officiels en Guinée Bissau notamment et pour le compte de l’Afrique de l’ouest.

Mais, aujourd’hui, Andry Rajoelina ne tweete plus. Sa dernière apparition dans ce réseau social remonte au 10 juillet dernier – un record – où il parlait justement.

Une nouvelle posture présidentielle qui s’explique aisément. A Madagascar en effet, le dernier bilan de la pandémie fait état d’au moins 614 cas confirmés et 4 décès en une journée. Au total total, la grande île a enregistré “8162 cas pour 4 662 guérisons et 69 décès liés au COVID-19. 3431 patients sont encore sous traitement dont 84 cas graves”, révèlent nos confrères de Madagascar Tribune.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer