MONDE
A la Une

CÔTE D’IVOIRE : Décès du ministre de l’intérieur, à moins de 10 jours de la présidentielle

C’est sans doute le fait le moins attendu et le plus douloureux de cette période préélectorale en Côte d’Ivoire. Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, est en effet, décédé ce vendredi des suites de complications cardiaques. Sidiki Diakité, ancien préfet d’Abidjan avait rejoint le gouvernement en juillet 2017 et occupait alors la fonction de ministre de l’intérieur et de la sécurité.

Proche du président Alassane Dramane Ouattara, il était chargé d’organiser l’élection présidentielle prévue le 31 octobre prochain.

La nouvelle est d’autant plus surprenante et douloureuse que le défunt ministre de l’Intérieur « se portait très bien » selon se proche. Mais aussi, la mort de Sidiké Diakité aura des conséquences douloureuses dans la quête de stabilité politique en Côte d’ivoire. Le défunt ministre conduisait en effet les tentatives de pourparlers entre le pouvoir et l’opposition dans ce contexte préélectorale particulièrement tendue en Côte d’ivoire où la candidature du président sortant passe très mal.

Pour le moins inattendu, le décès du ministre Sidiki Diakité intervient près de quatre mois après la disparition, le 9 juillet dernier, du Premier ministre et premier candidat désigné du rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Amadou Gon Coulibaly est lui aussi décédé des suites de complications cardiaques.
Dans un communiqué rendu public ce vendredi, la Présidence ivoire dit saluer la mémoire d’un « grand serviteur de l’Etat », « un collaborateur loyal et compétent ». Le président Alassane Dramane Ouattara a décrété trois jours de deuil national.

CÔTE D’IVOIRE : Décès du ministre de l’intérieur, à moins de 10 jours de la présidentielle

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer