MONDE
A la Une

COREE DU NORD : Donné pour mort, Kim Jong-Un inaugure une usine d’engrais

Trois semaines qu’il n’avait pas fait de sortie publique. Plusieurs fois annoncé pour mort, le président nord coréen Kim Jong-un est (ré)apparu ce vendredi 1er mai. Cette sortie, il l’a faite pour visiter une usine d’engrais dans la localité de Sunchon, au nord de Pyongyang, selon l’agence KCNA. Pour le moment, aucune image de cette visite n’est disponible même si, poursuit la même source, “tous les participants ont lancé des ‘hourrah’ au passage du leader suprême”. Mais, quelques heures après, des images montraient le président nord-coréen coupant le ruban et souriant au milieu de quelques collaborateurs.

Depuis le 15 avril dernier, date commémorative de la naissance de son grand-père, fondateur du régime (Kim Jong-Un était absent de cette cérémonie, ndlr), de persistantes rumeurs sur l’état de santé du président nord-coréen se sont multipliées. Certaines annoncent sa mort.

Cité par “20minutes” le Daily NK, un média en ligne essentiellement géré par des nord-coréens ayant fait défection, avait affirmé que le dirigeant nord-coréen avait été opéré en avril pour des problèmes cardio-vasculaires et qu’il était en convalescence dans une villa de la province de Pyongan du Nord. Citant une source nord-coréenne non identifiée, ce média avançait que leader suprême, qui est âgé d’une trentaine d’années (36 ans au juste), avait dû être traité d’urgence en raison de problèmes liés à “son tabagisme excessif, son obésité et sa fatigue”.

Alors que la chaîne NBC avait parlé de “mort cérébrale” avant de se rétracter, CNN pour sa part, citant un responsable américain, avait rapporté que Washington “étudi(ait) des informations” selon lesquelles Kim Jong-Un était “en danger grave après une opération chirurgicale”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer