MONDE
A la Une

CHINE : Après le coronavirus, la grippe aviaire s’intalle

Déjà, 17.828 poulets ont été abattus. La Chine qui est en train de remuer ciel et terre pour venir à bout du virus corona est en plus confrontée à une nouvelle épidémie de grippe aviaire. Le fameux virus H5 N1 qui a fait le tour du monde dans les années 2009, à partir de la Chine, vient s’ajouter au coronavirus. Et, le plus dramatique dans cette histoire, c’est le l’épidémie de la grippe aviaire a été signalée à quelques encablures de Hubei (terreau du coronavirus), à Hunan plus précisément qui jouxte Hubei au sud de sa frontière. Selon des sources médicales, seuls les poulets sont pour le moment touchés par l’épidémie ; aucun transmission humaine n’a été jusque-là constaté a rassuré samedi dernier le ministère chinois de l’Agriculture. Ces propos ont été relayés par de nombreux médias locaux dont le “South China Morning Post”.

“L’épidémie (de grippe aviaire) a débuté dans une ferme du district de la ville de Shaoyang, une exploitation qui compte 7.850 poulets dont 4.500 sont morts par contagion”, précise la même source. Pour éviter toute propagation du virus, les autorités locales ont décidé d’abattre 17.828 poulets dans la région.

Apparue pour la première fois à Hong Kong, il y a plus de 20 ans, la grippe aviaire (H5N1) avait occasionné la mort de six victimes. Elle est réapparue 2003 en Asie du Sud-Est, faisant cette fois-ci un total de 282 décès sur 468 cas dans 15 pays, selon un bilan officiel de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Aujourd’hui, ce virus ajoute de l’huile sur le feu déjà ardent du coronavirus qui a pris naissance à Wuhan, capitale de la province du Hubei et, a fini par causer 361 mors sur 14 000 personnes contaminées.

Une situation qui est en train d’isoler plus ou moins la Chine qui compte ses amis et ses ennemis. Déjà, Hong-Kong a décidé de fermer ses ports et ses ponts avec le continent.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer