ECONOMIE
A la Une

Un pouvoir d’achat qui s’effondre de plus en plus !

Le chef de l’Etat a promis de faire de l’année 2023, une « année sociale ». Mais, cette promesse faite au cours de son message de nouvel an adressé à la Nation, risque d’avoir le même destin que beaucoup d’autres : nul et non avenu ! En attendant des lendemains de plus en plus incertains, le Gouvernement Amadou Ba qui se voulait une équipe de combat, semble mener ses assauts contre le portefeuille des ménages sénégalais déjà dégarni par la cherté du coût des loyers, la rareté des denrées de première nécessité et le coût intenable de la vie à Dakar.

Simple coïncidence ou ferme volonté de faire passer une mesure particulièrement impopulaire ? En attendant de recevoir une réponse du Gouvernement, les sénégalais vont devoir se conformer aux nouveaux tarifs de l’électricité adoptés hier par la Commission de régulation du secteur de l’énergie (CRSE). Au moment même où un Conseil interministériel se tenait pour recentrer la gestion de la sécurité routière, la CRSE prenait fait et cause pour le ministère du pétrole et de l’énergie, commanditaire d’une nouvelle grille tarifaire. Laquelle consacre une hausse moyenne de près de 17% (16,62%) pour la basse tension, une autre de 19,45% pour la moyenne tension et, enfin, une augmentation de 16,91% pour la haute tension.

Cette nouvelle hausse du prix de l’électricité intervient quelques heures seulement après la hausse effective du prix de l’essence et du gasoil qui passent respectivement de 890 à 990 Fcfa et de 655 à 755 Fcfa. Ces hausses, ajoutées à la cherté et à la rareté des denrées de première nécessité et du coût élevé de certains services, rend la vie des ménages sénégalais de plus en plus dure. Le Premier ministre Amadou Ba qui en septembre dernier annonçait la mise en place d’un « gouvernement de combat » suite à sa nomination à la tête du Gouvernement semble mener ce combat contre le portefeuille de plus en plus vide des sénégalais.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page