ECONOMIE
A la Une

DEMARRAGE DU TER : L’ambassadeur de France corrige la version officielle de Dakar

Rien que la première phase de ce projet “a dépassé les 1000 milliards CFA”, selon l’honorable député Ousmane Sonko loin des 568 milliards initialement annoncés par le président Macky Sall et corrigés par Abdoulaye Daouda Diallo qui pour sa part, avançait un montant de plus de 700 milliards.

Qui croire ? Entre la date annoncée par les autorités sénégalaises et…l’ambassadeur de la France au Sénégal, il y a une éternité. Si le ministère des transports terrestres et des infrastructures annonce le démarrage du trafic du train express régional (TER) au mois d’avril 2020, le chef de la diplomatie française au Sénégal évoque pour sa part un délai d’attente encore beaucoup plus long.

Invité de l’émission “Grand jury” de ce dimanche 9 février sur la RFM, l’ambassadeur de la France à Dakar Philippe Lalliot a tout de suite contredit la version officielle du Sénégal quand il a été interpellé sur la fonctionnalité du TER en avril prochain. “En avril, je ne pense pas qu’il puisse y avoir une mise en service commercial du TER. C’est en tout cas, ce que me disent les entreprises françaises… Tout au plus, il peut y avoir des tests. Les Sénégalais verront le TER circuler. Mais ils devront attendre pour pouvoir l’utiliser”, corrige le diplomate français. Toujours dans ses explications, Philippe Lalliot estime qu’il faut “encore attendre pour que le train roule à plein régime”. Surtout, “parce qu’il faut un système de billetterie pour convoyer 100 000 passagers par jour (155 000 selon la version des autorités sénégalaises). C’est de l’équipement informatique assez important”, précise encore l’invité de Babacar Fall.

Cette sortie du diplomate français présage ainsi un autre report du démarrage du TER qui avait été annoncé en juin 2019, puis en octobre et une dernière fois au 30 novembre de la même année. Finalement, le ministre Abdou Karim Fofana qui avait été interrogé sur la question par nos confrères de la RFM avait reconnu en novembre, que “personne ne sait désormais quand le TER sera opérationnel”. Lui au moins avait raison.

L’infrastructure, pourtant inaugurée depuis le 14 janvier 2018, reste bloquée…sous terre malgré les multitudes de promesses faites par le chef de l’Etat sénégalais lui-même.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer