ECONOMIE
A la Une

PRIX DU CIMENT : Le directeur du commerce intérieur freine les velléités de Dangote

Certes, la guerre en Ukraine et la montée du prix du baril du pétrole ont un impact direct sur le fonctionnement du marché mondial. Mais, pour le moment, aucune hausse des prix des denrées et autres produits ne saurait être imputable à la situation conflictuelle qui sévit en Ukraine. Autrement, aucune hausse de prix ne saurait être justifiée par cette situation.

A entendre le directeur du commerce intérieur qui répondait aux questions de nos confrères du journal Le Soleil suite un appel du pied lancé par le top management de Dangote Cement, la hausse du prix du pétrole est certes à l’origine de la hausse de beaucoup de produits. Mais, tempère Omar Diallo, « (…) entre être impacté et appliquer une hausse sur le marché local, il y a une différence ». « L’effet de répercussion n’est pas immédiat et automatique parce qu’aujourd’hui personne n’est allé en Ukraine acheter du pétrole à ce prix-là. Les commandes se font sur trois mois. Donc, que les gens ne nous parlent pas d’augmentation », avertit M. Diallo.

Les cimenteries semblent l’avoir si bien compris « (qu’aucune) demande d’homologation du prix à la hausse n’est adressée, à ce jour, au Gouvernement pour le ciment soumis au régime d’homologation depuis décembre 2021 ». En termes plus simples, une hausse du prix du ciment n’est pas à l’ordre du jour.

« Ce sont les cimentiers qui annoncent la hausse du produit. Ce qu’il y a, c’est qu’avec les effets de l’inflation au niveau mondial, il est clair que tous les produits considérés comme des intrants dans la fabrication peuvent être impactés par cette conjoncture. Si c’est le cas, il faut que les producteurs déposent une demande d’homologation de prix pour qu’on puisse l’étudier compte tenu des éléments de justification. À partir de là, l’État prend ses décisions. Mais, jusqu’au moment où nous parlons, nous n’avons reçu aucune demande d’homologation de prix à la hausse. (…) Un cimentier ne peut pas se lever et appliquer de nouveaux prix », prévient encore le Directeur du Commerce intérieur.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page