ECONOMIE
A la Une

POUR INTEGRER LE PETROLE ET GAZ : Le PSE va connaître une nouvelle mouture

EXPLOITATION DU GAZ ET DU PÉTROLE

Amadou Ba annonce la réécriture du Pse et met en exergue la politique énergétique de l’Etat

Le Plan Sénégal émergeant (Pse) qui constitue le référentiel de la politique économique et sociale du régime de Macky Sall sera rédigé à nouveau. L’annonce a été faite par le Premier ministre, Amadou Ba lors de sa déclaration de politique générale. Le chef du gouvernement qui était face aux députés ce lundi, informe que la nouvelle version du Pse sera finalisée au courant du premier semestre de 2023. Il a également rappelé que le projet Sangomar est à 67% de taux de réalisation alors que le projet GTA a un taux de progression de 83% avant de s’appesantir sur les aspects stratégiques de la politique énergétique du gouvernement. 

Le Premier ministre Amadou Ba a présenté, ce lundi, devant les parlementaires, sa déclaration de politique générale. Dans son discours, il est revenu sur la production du pétrole et du gaz au Sénégal. Sur ce point, il annonce que le développement des projets en lien avec les découvertes « avance à grands pas ». Ainsi, il rappelle que le projet Sangomar est à 67% de taux de réalisation et la date du « first oil » prévue à la fin de l’année 2023. Pour ce qui est du projet GTA, il renseigne qu’il est à un taux de progression de 83% à fin août 2022 et le « first gas » prévu au début de l’année 2024.

Par ailleurs, renseigne Amadou Ba, « le dispositif d’approvisionnement en produits pétroliers sera davantage sécurisé, à travers l’augmentation de nos capacités de raffinage, de stockage et de distribution de produits pétroliers ». En outre, le chef du gouvernement rappelle que le réseau gazier du Sénégal constituant l’infrastructure nationale de transport terrestre du gaz local a été créé en 2019 avec le concours du Fonsis, de la Senelec et de Petrosen ».

Dans son speech, Amadou Ba rappelle qu’avec l’entrée du Sénégal dans le cercle des pays producteurs de pétrole et de gaz, le système d’offre d’électricité sera renforcé à travers le développement de projets de centrales avec des sources diversifiées, à l’effet de sécuriser la disponibilité de la fourniture électrique mais également de baisser les coûts : « de nouvelles unités de production utilisant le gaz local seront construites pour assurer la sécurité énergétique », assure-t-il.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page