ECONOMIE
A la Une

Pénible séance d’explication du Pm devant les PTF

La page est loin d’être tournée après la publication du rapport de la Cour des comptes sur la gestion des fonds Covid. Ce rapport qui a mis à nu de nombreuses fautes de gestion des administrateurs de crédits dans différentes structures de l’Etat a suscité indignation et amertume chez les populations qui ont été lourdement éprouvées  par les effets de la pandémie. Aujourd’hui, après le ministre des finances qui a tenté de limiter les dégâts, le Premier ministre a pris le relais face aux partenaires techniques et financiers (PTF).

Le groupe élargi des partenaires financiers (G 50) a rencontré hier le chef du gouvernement sénégalais, Amadou Ba. Au menu des échanges, il était principalement question de la transparence dans la gestion des ressources publiques. Et, à ce sujet, la brulante actualité du rapport de la Cour des comptes a été abordée en présence de plusieurs membres du gouvernement. Au sortir de la rencontre, le président du G 50, Siaka Coulibaly, est revenu sur les contours de cette question abordée entre quatre murs.

Pour M. Coulibaly, il y a au Sénégal un besoin d’information et de pédagogie sur les politiques publiques et les institutions qui les mettent en œuvre. Reconnaissant également une grande sensibilité des citoyens à la qualité des services publics et à son évolution, le président du G50 a terminé par les recommandations de la Cour des Comptes dont les orientations majeures concernent les réformes juridiques et institutionnelles à initier, les bonnes pratiques à promouvoir et la mise en jeu de la responsabilité des gestionnaires.

Les membres du G 50 qui ont ainsi  dressé une liste de recommandations pour une bonne gouvernance et de la transparence totale sur la gestion financière – surtout en cette veille des exportations des ressources naturelles, comme le gaz et le pétrole – demandé au Premier ministre et à son gouvernement de prendre en compte les recommandations qui lui ont été faites, afin que la lumière soit faite sur le rapport de la Cour des comptes. La rencontre avec le G50 et le gouvernement du Sénégal était également un cadre d’échanges sur les projections économiques de l’année en cours. A ce titre, le gouvernement envisage une réforme en profondeur du système fiscal.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page