ECONOMIE
A la Une

« Il faut construire un aéroport international à Touba » (Meïssa Sène EGIMS)

De nombreuses voix autorisées ont dénoncé et continuent encore la fermeture de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. D’autres entrepreneurs et acteurs économiques de premiers rangs ne comprennent pas non plus cette décision de Macky Sall ne conserver que l’aéroport international Blaise Diagne de Diass et de faire de Léopold Sédar Senghor un aéroport militaire. Parmi ces voix, celle de Meïssa Sène. Le patron de EGIMS Constructions Sénégal ne comprend pas non plus qu’un pays comme le Sénégal ne puisse disposer que d’un seul aéroport international. Ainsi, ce jeune ingénieur technico financier prône la construction d’un nouvel aéroport international à Touba. Meïssa Sène l’a dit dans une interview qu’il a accordée à nos confrères du journal Alerte Quotidien.

« Le projet qui m’intéresse par-dessus tout, c’est le projet d’un deuxième aéroport au Sénégal. On peut dire que le pays n’a qu’un seul aéroport aux standards internationaux : l’aéroport de Diass. Il nous faut, à Touba, un autre de même envergure ou plus grande encore. Je sais qu’un jour, un président va le réaliser. Le choix de la ville sainte repose sur le fait que, par sa position géographique et stratégique, Touba couvre de nombreux pays limitrophes. Il faut cet autre aéroport international car un pays ne peut pas avoir un seul aéroport. Je ne parle pas des ‘’pistes d’aéroport’’ que nous avons dans certaines régions comme Ziguinchor, Saint-Louis ou ailleurs. Le Sénégal a la chance de pouvoir créer beaucoup d’infrastructures utiles pour l’économie. En outre, il est certes bon de faire des autoroutes – nous sommes très contents du péage, qui participe au développement du pays en ce sens qu’il permet un gain de temps – mais, à elle seule, l’autoroute à péage ne règle tout : il faut impérativement la révision des routes de dégagement, des routes secondaires », a expliqué Meïssa Sène.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page