ECONOMIE
A la Une

GREVE DES MAREYEURS : 72 heures sans poisson

Le mouvement d’humeur commence ce mercredi à zero heure.
Le poisson risque de disparaître dans le marché pendant au moins trois jours. Pour cause, les membres de l’union nationale des mareyeurs du Sénégal a décidé de suspendre leurs activités pour dénoncer les “tracasseries” qu’ils disent subir au niveau du contrôle de charge à l’essieu. Les mareyeurs qui disent en avoir assez de devoir payer “300 000 FCFA en moyenne par camion”, interpellent directement le ministre de la Pêche à défaut de trouver une audience avec le président de la République. Ils refusent ainsi de prendre langue ou de se faire représenter par Thierno Mbengue – “un pion du Gouvernement” – qui se fait passer pour leur président. “Il n’a plus de camion et peut maintenant défendre la cause de l’autre camp”, les membres de l’union des mareyeurs. Cette grève déclenchée depuis la vieille ville de Saint-Louis sera également suivie à Mbour où ils dénoncent les conditions de travail avec, l’éloignement et/ou l’inexistence des marchés de poissons dans plusieurs régions du Sénégal.

Du reste, il faut dire que les mareyeurs du Sénégal ne seront pas seuls dans ce combat. En effet, ils sont déjà rejoints par l’association des pêcheurs de Yoff. Lesquels fustigent l’absence de subvention des machines et le manque de garantie de ces mêmes engins qui sont “excessivement chères” (entre quatre et cinq millions) et qui tombent très souvent en panne.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer