ECONOMIE
A la Une

ENGAGEMENTS FINANCIERS AU SENEGAL : Pourquoi l’Ue a voix au chapitre des orientations politiques

Comme pour faire comprendre au Sénégal qu’elle a droit de regard sur ce qui trame en haut, l’UE n’a pas manqué, dans son rapport de rappeler les nombreux efforts consentis pour soutenir le Sénégal sur le plan financier. Selon le rapport annuel présenté au chef de l’Etat, il faut comprendre que concernant ses engagements financiers au Sénégal, l’Ue a poursuivi la mise en œuvre de huit projets relevant du Fonds européen de développement (Fed) pour un total de 4,3 millions d’euros et soutenant des organisations de la société civile (Osc) protégeant et assistant les enfants victimes de violences physiques et / ou abus, enfants des rues, y compris enfants talibés. En outre, un projet régional au titre de l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix, a pris fin début 2018, après trois ans. Le projet a contribué au financement du travail de Sos Villages d’Enfants visant à protéger les enfants en situation difficile.
En vertu de l’Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (Ieddh), une nouvelle subvention a été attribuée à Plan Ireland en vue d’une campagne de sensibilisation en 2019, sur diverses formes d’exploitation des enfants au Sénégal. Dans le cadre du soutien de l’Ue à l’Observatoire national des Lieux de Privation de Liberté (Onlpl), la Délégation de l’Ue a participé à des missions de sensibilisation, à des visites de prisons et à des sessions de formation sur les droits des prisonniers pour les membres des forces de sécurité, dans divers endroits au Sénégal. L’assistance financière (11 millions d’euros) au titre du 11e Fed destinée à renforcer l’état de droit, s’est poursuivie, améliorant l’administration judiciaire, renforçant le respect des droits de l’homme et luttant contre la corruption et le blanchiment de capitaux.
L’Ue a également fourni 500 000 euros à l’Office national de lutte contre la corruption. Le même montant a été fourni à l’appui de la Cellule nationale de traitement de l’information financière (Centif) afin de renforcer la lutte nationale contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. En outre, l’Ue apporte un soutien aux forces de sécurité sénégalaises dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé (10 millions d’euros au titre du 11e Fed), qui vise également à promouvoir la bonne gouvernance, la transparence, l’inclusivité, la responsabilité et les droits de l’homme. L’Ue a également soutenu la construction de plusieurs palais de Justice afin d’améliorer l’accès à la justice pour la population en général.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer