ECONOMIE
A la Une

ELECTRICITE : Pas de hausse pour les ménages à faibles revenus (DG Senelec)

Le patron de la Senelec n’a pas tardé à réagir après le tollé soulevé par l’annonce de la hausse du prix de l’électricité. Cette mesure qui sera effective à compter du mois de décembre 2019. Pour le Directeur général de la boîte, Pape Demba Bitèye qui faisait face à la presse ce mardi 26 décembre, cette mesure somme toute “inéluctable” a été approuvée par la Commission de Régulation du Secteur de l’Electricité (CRSE).

Depuis longtemps, l’Etat du Sénégal a refusé de se conformer à la pratique en cours dans la plupart des pays du monde : appliquer la vérité des prix dans le secteur très stratégique mais hautement sensible de l’électricité. L’Etat avait plutôt préféré adopter une posture sociale consistant à subventionnant le prix de l’électricité malgré les nombreuses remarques des bailleurs et autres partenaires. Cette politique sociale a, selon le Directeur général de la Senelec, coûté “318 milliards de francs” CFA. Aujourd’hui, face à la lourdeur de cette enveloppe, l’Etat compte se désengager et laisser aux consommateurs le soin de payer le prix de l’électricité qu’ils consomment. Une mesure irréversible qui donne à la hausse un caractère “inévitable” même si elle ne sera “pas généralisée” selon les propos de M. Bitèye. Ainsi, les consommateurs domestiques “ne sont pas concernés (ou presque)”. Les ménages à faibles revenus qui constituent 50% des clients de la Senelec ne seront pas concernés par cette hausse. En général, cette catégorie de clientèle reçoit des factures qui tournent autour de 25 000 francs CFA tous les deux mois. “6 11 203 ménages ne verront pas leur facture d’électricité connaître une augmentation”, a tenté de rassurer Pape Demba Bitèye. Les autres ménages – qui ont un revenu intermédiaire – vont devoir s’attendre à une hausse de 2,7% sur leurs factures. Ce qui fait dire au Directeur général de la Senelec que pour cette catégorie de clients, la hausse cumulée “ne dépassera pas 3%”. Tout le contraire des autres consommateurs qui peuvent se confronter à une hausse allant jusqu’à 10% sur leurs factures d’électricité.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer