ECONOMIE
A la Une

DÉMATÉRIALISATION DES PROCÉDURES : Le timbre fiscal devient électronique

Pour plus célérité dans la délivrance et pour réduire les coûts de production tout en éradiquant les réseaux frauduleux, l’administration fiscale a décidé de lancer la dématérialisation des timbres fiscaux.

En partenariat avec l’entreprise Diotali, la Direction générale des impôts et des domaines (Dgid) a ainsi lancé une plateforme de timbre fiscal électronique (TFE) qui consacre la digitalisation du timbre mobile et de la quittance passeport. Dans le cadre de l’exécution du programme budgétaire P3 n°2027 du ministère des Finances et du Budget, dénommé programme «Yaatal» (élargir l’assiette fiscale Ndlr), la DGID est en train de mettre en oeuvre, certes timidement, la dématérialisation des procédures annoncée depuis plusieurs mois. Elle est en train de déployer progressivement ce dispositif dont l’impact est positif à plusieurs égards. « D’une part, au niveau budgétaire par une rationalisation des dépenses à travers la réduction du coût d’acquisition et d’administration (notamment en termes d’impression et de logistique) ainsi que l’éradication des réseaux frauduleux et des ventes clandestines de timbres ; d’autre part, on note une amélioration de la qualité des services rendus à travers la décentralisation des points de vente pour un service de proximité et un gain de temps dans la transaction », renseigne la DGID, citée par Libeonline.
Par ailleurs, indique la même source, le timbre fiscal dématérialisé se singularise par une série de caractères cryptés sous forme de QR code permettant à l’usager de consommer le service en toute sécurité. Ces timbres sont utilisés pour la visite technique, la création de registre de commerce, la création d’entreprise et les formalités d’enregistrement. Les bornes et terminaux de vente et de consommation TFE sont accessibles à la police des étrangers et des titres de voyage, au Centre de contrôle technique des véhicules automobiles (Cctva), au tribunal du Commerce, à l’Apix et aux sites de la Dgid à Dakar (hormis Rufisque).
A terme, en plus du maillage du territoire national, «la DGID et son partenaire Diotali mettront en place une application web qui permettra aux usagers où qu’ils soient de disposer de timbres en ligne sans coût majoré », indique le communiqué reçu.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer